Pratiquer la méditation

La méditation 3G, critique

Entre méditation traditionnelle et méditation 3G

La méditation 3GDalaï Lama décrit la méditation comme un processus de « familiarisation », ce qui veut dire que la méditation nous fait passer par différentes étapes au fur et à mesure que nous la pratiquons, étapes à travers lesquelles nous nous découvrons et nous familiarisons avec nos propres modes de fonctionnement.

Le but de la méditation, contrairement à ce que prône la méditation 3G, n’est pas d’atteindre l’état alpha ou thêta mais d’éveiller notre attention pour « voir » notre propre esprit dans son fonctionnement naturel.

Si notre cerveau émet des ondes alpha ou thêta pendant la méditation cela  est juste une conséquence de son processus, ce qui veut dire que chercher à produire de telles ondes ne peut être un but. Cela peut même s’avérer dangereux puisque nous ne respectons pas les étapes par lesquelles nous fait passer la méditation.

La méditation 3G, qui n’est en réalité pas de la méditation, impose à notre cerveau de produire des ondes particulières sans se soucier de la progression par laquelle nous devons inévitablement passer pour y parvenir.

Rappelons ici que le but de la méditation est d’éveiller notre attention pour accéder à une claire conscience de nos propres processus mentaux et non de vivre des états particuliers de la conscience.

La méditation 3G serait-elle donc une duperie ?

En imposant au cerveau de produire des ondes particulières, la méditation 3G va à l’encontre du but recherché par la méditation telle qu’elle est prônée par les sages depuis la nuit des temps. C’est comme prendre une drogue qui nous mettrait en état alpha et prétendre que nous méditons.

Dès lors que nous utilisons un moyen mécanique pour induire des états particuliers, nous ne pratiquons plus la méditation. La méditation 3G est, peut-on dire, une tricherie.

Pourtant je me sens bien lorsque je pratique la méditation 3G

Bien sûr, la méditation 3G peut procurer une détente et un bien-être, mais tout comme le produirait le son des vagues de la mer lorsque l’on est couché sur une plage loin de tout souci, avec, là encore une différence. vous n’imposez rien à votre cerveau lorsque vous écoutez la mer parce que ces sons sont produits de manière naturelle ; c’est tout le contexte qui vous met dans un état de bien-être : le sable chaud, le vent, le bain que vous venez de prendre, et le va-et-vient des vagues.

Les sons isochrones qui sont utilisés dans la méditation 3G forcent en quelque sorte ce processus et encore une fois et en aucune façon, ils ne favorisent l’éveil de l’attention.

Notre conclusion sur la méditation 3G

La méditation 3G n’est pas de la méditation et ne peut en aucun cas permettre l’éveil de l’attention telle que le permet la méditation traditionnelle si décriée par les protagonistes de cette « nouvelle science ». Nombreux sont les témoignages qui disent que la pratique de la méditation 3G induit migraines, envies de vomir, nausées et ce n’est sans doute pas par hasard dès lors que l’on force la nature.

L’expérience nous apprend toujours que lorsque l’on veut aller trop vite, il y a un prix à payer. Il n’existe pas de solution rapide pour éveiller son esprit, pas plus qu’on ne peut tirer sur la plante pour la faire pousser plus vite. Progresser sur le chemin de la connaissance implique réflexion, remise en question, pratique et bien sûr méditation.

Comment, en effet, une personne qui manque de confiance en soi, qui souffre de stress, d’anxiété ou de n’importe quel autre mal peut s’en libérer si elle ne voit pas par elle-même comment ces troubles se créent ? Analogiquement, comment une personne peut-elle corriger sa manière de travailler – voyant qu’elle n’est pas productive – si elle ne perçoit pas avant ce qui la conduit à ce « mauvais » résultat ? C’est la claire conscience de ce mode de fonctionnement qui l’en libérera.

Dans le meilleur des cas, la méditation 3G pourra atténuer ou soulager les symptômes mais sûrement pas libérer la personne de ce qui en est à l’origine.

RESSOURCES & ACTUALISATION -
Engenthal - Bruno Lallement - ©Copyright 2013. Tous droits réservés


7 réflexions au sujet de « La méditation 3G, critique »

  1. Mouric Nadia

    Oui c’est vraiment très interessant et il est essentiel car c’est bien dand la suite logique de vos cours et de la Méthode ça fait un bien fou de se sentir a la maison!
    Encore MERCI
    Nadia

    Répondre
  2. François

    Bonsoir,

    Je pense en effet que ce vous dites est important et je réfléchissais moi-même à poster ce je pense de ces méthodes « faciles et rapides » en ligne, notamment cette méditation 3G qui semble n’être rien d’autre qu’une pommade aux effets secondaires incertains contre le malaise de notre époque. Pas de vrai travail sur l’esprit, pas de vraie compréhension ni d’effets durables, juste une recherche de gain rapide, sous couvert de personnalités notoires qui n’ont rien à voir avec ça.
    Merci de l’avoir écrit.

    [ Contresens : « Dans le meilleur des cas la méditation 3G pourra atténuer ou soulager les symptômes mais sûrement libérer la personne ce qui en est à l’origine. »

    Répondre
  3. vigot

    j’ai essayé cette méditation 3 g mal m’en à pris dés la première écoute à peine 5 mn j’ai été prise de nausées,vertiges,malaises cela devrait étre annoncé c’est une pratique qui n’est pas sans risque et il est inadmissible que les acheteurs potentiels ne soient pas prevénus soyez prudents

    Répondre
  4. danielle

    je suis contente d’avoir lu votre article car j’ai acheté la méditation 3g pensant qu’elle pourrait m’aider à apprendre la méditation mais ces sons m’ont été désagréables dés le début, j’ai essayé d’insister mais c’était horrible! moi qui adore écouter les bruits de la mer , je les ai enregistrés et je les écoute quand j’en ai besoin et ils me font du bien
    quant à la méditation, j’essaie de retrouver le calme, d’être observateur de mes pensées pendant 10-15 mn et j’espère progresser sans attendre quelque chose de précis même si parfois je suis impatiente d’un résultat!!
    cordialement

    Répondre
  5. Noelle

    Dans mon entourage une personne a essayé la 3G cela est catastrophlque pour elle et toute sa famille qui est sur le point d’exploser. Voulant en savoir un peu plus, je suis allée sur le site de C Cleret, j’ai écouté la musique 2.3 minutes, cela m’a déclenché des acouphènes. Prudence, pour moi c’est qulques chose de très dangereux.

    Répondre
  6. Antoine

    J’ai naïvement donné il y a quelques années mon obole à Claude Cleret qui semble bien plus préoccupé par son compte en banque que par la paix universelle. Comme pour une mauvaise voyante cela fait parti étonnement des promesses de ce type de méditation. Migraines, mal être et état dépressif ainsi qu’une grande nervosité. Voilà ce que l’on récolte. Depuis je pratique avec une simple musique que j’aime où un bête bruit de pluie afin de se couper des perturbations extérieures si l’on n’a pas la chance de vivre au milieu de la steppe. Et la miracle, on commence par regarder sa vie… qu’a tu fais pour quoi, pour qui et des poids semblent partir , se décrocher. Et la on sait qu’on qu’on est sur la bonne voie. Méditation 3g a éviter réellement!!!!

    Répondre
  7. Ibrahima

    Tout à fait d’accord avec bruno. Je pratique depuis bientôt un an. Je reste convaincu que pour pouvoir changer, il faut être capable de se voir agir.
    Bruno tu es super. Encore une fois seul Dieu peut te payer.
    Santé de fer et longue vie à toi.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *