Mieux connaître l’Art-Thérapie

Apparue au cours du 20ème siècle, l’art-thérapie compte de plus en plus d’adeptes. Lorsque la parole ne suffit plus pour communiquer, l’art prend le dessus comme moyen d’expression. Peinture, musique, danse… Ces moyens permettent au patient d’exprimer un ressenti que la parole ne peut apporter. C’est le fort intérieur qui s’exprime en toute liberté, jusqu’à atteindre des sentiments enfouis.

Les principales formes d’art dans l’art-thérapie :

  • Les arts plastiques. Parmi les différentes formes d’art, c’est le moyen le plus facile à mettre en application dans l’art-thérapie. Elle permet par la peinture, par le collage ou le modelage de représenter sur une feuille les sentiments intérieur.
  • Le théâtre et la danse. Cette expression du corps permet d’extérioriser un ou plusieurs conflits intérieurs.
  • La musique. Le pouvoir de la musicothérapie est important. Cet art permet à un individu de faire ressortir toutes ses émotions par la vibration ou par le rythme.
  • Le maquillage, les masques. L’utilisation de maquillage ou de masque permet aux personnes introverties d’exprimer leurs sentiments les plus profonds par l’intermédiaire d’une personne « autre », matérialisée par un masque, un déguisement, du maquillage…

Déroulement d’une séance d’art-thérapie

connaitre l'art-thérapieSuite à un entretien avec un thérapeute, ce dernier propose à la personne concernée par la thérapie la forme d’art qui sera la plus appropriée. Ensuite, un maximum de liberté est privilégié. Par exemple, dans le cas de la peinture, le patient, en face d’une feuille blanche, a une totale liberté de représenter ce que bon lui semble. Une fois le processus de création engagé, le patient ne reçoit de l’art-thérapeute que très peu de jugement. Seul l’encouragement est privilégié. Dans l’art-thérapie, l’objectif du thérapeute est de pousser la création du patient vers toujours plus de profondeur. Car c’est dans la profondeur que l’art-thérapie devient utile, lorsque le ressenti enfoui commence à s’exprimer.

Parfois, le patient connaît une « prise de conscience », qui l’oriente vers telle ou telle forme d’art. Cela peut être expliqué par le souvenir soudain d’un élément oublié, d’une association d’idées, etc.
A la fin de chaque séance d’art-thérapie, le thérapeute et le patient s’entretiennent. Le patient évoque alors les sentiments qu’il a ressenti durant l’instant de la création artistique. Cet échange permet de mettre des mots sur l’expression de cette création.

Particulièrement adaptée pour les enfants ou les adolescents, l’art-thérapie a prouvé que la guérison d’un patient peut être accélérés par la manière douce. Complémentaire de la médecine traditionnelle, cette forme de thérapie permet à certains individus de s’épanouir pleinement.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *