séance de spychothérapie

Comment gérer ses émotions

Que faire lorsque les émotions négatives nous envahissent ?

Qui n’a pas été le jeu de ses émotions, des émotions qui, soit nous tourmentent, soit nous emportent dans un jeu de réactions parfois destructrices ou autodestructrices.

Comment faire pour ne plus être la victime de ses émotions négatives ? Quelle démarche, quel « truc », quelle attitude peut-on appliquer pour ne plus être tourmenté ou emporté ? Comment faire pour gérer ses émotions ?

Un article qui ne laisse rien au hasard pour trouver les bonnes pistes.

Maîtriser ou gérer ses émotions

La plupart des gens tentent vainement de contrôler leurs émotions en les refoulant. Cette attitude est bien sûr perdue d’avance et crée davantage de perturbations qu’elle n’apporte de solutions.

Comment gérer ses émotionsQui n’a pas soudain été envahi par une colère montante contre laquelle rien ne semblait pouvoir s’opposer et se laisser ipso facto emporter dans un flot de réactions plus ou moins violentes, parfois destructrices et presque toujours inappropriées. En effet, quel résultat avons nous obtenu alors ? Si ce n’est le constat d’une désolation dans notre rapport à l’autre ou aux autres.

Une personne nous intimide et nous sentons aussi monter la peur ou l’anxiété, des émotions à nouveau qui nous feront perdre nos moyens. Comment préserver alors notre sérénité et notre calme devant ces situations qui d’ordinaire réveillent de violentes perturbations au sein de notre esprit sans pour autant les bloquer. Comment faire concrètement pour gérer ses émotions sans se laisser emporter ?

Nous avons, en effet, l’habitude de refouler tout ce qui n’est pas en rapport avec l’image que nous nous efforçons de donner de nous-mêmes, seulement c’est sans compter avec la force et la dynamique de notre inconscient qui tôt ou tard, sous une forme ou une autre se manifestera.

Tout nous rappelle quelque chose, même si nous l’avons oublié. Notre rapport au monde n’est pas neutre, et nos réactions sont directement reliées à notre histoire, qui, si nous ne l’avons pas complètement acceptée, se recrée à chaque événement en rapport avec notre vécu personnel.

Notre réaction est directement déterminée par l’appréciation plus ou moins consciente que nous avons des circonstances auxquelles nous sommes confrontées.

Autrement dit, vouloir contrôler une émotion est parfaitement vain, et nous allons voir que pour réellement les maîtriser il faut être surtout capable de se laisser traverser par elle. Cela nécessite une certaine compréhension des mécanismes de l’esprit, mais surtout une totale honnêteté envers soi et un peu de courage.

Qu’est-ce qu’une émotion ?

comment contrôler ses peurs

Que faire quand la peur ou le doute nous envahissent ?

C’est une énergie qui se crée au sein de notre esprit par la conjonction de différentes causes et conditions. Son intensité, sa force et son importance sont en rapport avec le vécu de chacun. Personne, face à des circonstances similaires, ne vivra les mêmes émotions, n’aura le même ressenti.

Nous pouvons aussi être parfaitement maître de nous-mêmes dans certaines circonstances et complètement démunis dans d’autres. Le rapport que nous entretenons avec le monde extérieur est inévitablement teinté par toutes les expériences bonnes ou mauvaises que nous avons vécues. C’est à travers notre histoire que nous nous sommes forgé une certaine idée de la vie, de nous-mêmes, des autres. Parfois, ce sont de véritables « noeuds » plus ou moins serrés qui se sont ainsi créés, et ce sont ces noeuds ou zones sensibles qui réveillent des émotions incontrôlables car derrière se cachent souvent des peurs plus ou moins profondes.

C’est donc en s’attaquant à la racine de la difficulté que l’on pourra se libérer de ses émotions négatives et nous allons voir comment.

Comment rester maître de soi malgré l’émotion ?

Prenons l’exemple d’une personne qui souhaite parler en public. L’idée première ne lui fait pas forcément peur mais lorsqu’elle se retrouve face à un groupe, elle perd tous ses moyens, n’arrive plus à mettre un mot devant l’autre, ses pensées s’affolent, elle se sent complètement submergée par l’émotion qu’elle n’arrive plus à écarter. Elle tente de toutes ses forces de ne pas se laisser contrôler par l’émotion, malheureusement, plus elle se débat contre cet état d’être, plus elle a de la difficulté à rester calme. C’est au prix d’un effort surhumain qu’elle parvient tant bien que mal à dire ce qu’elle voulait dire. Seulement, le message n’est pas bien passé, ce qu’elle manifeste n’accompagne pas ce qu’elle voulait dire, pourtant elle connait parfaitement le sujet.

Une fois la pression retombée, elle est épuisée, se juge, se critique, pense qu’elle a été mauvaise, bref elle se dévalorise. C’est le genre de situation qui peut entraîner une perte d’estime de soi.

Situation similaire lors d’un un examen, un entretien d’embauche ou face à un examinateur ou bien encore dans une compétition sportive ; le manque de contrôle des émotions nous limite considérablement dans nos possibilités. Pourtant, l’émotion pourrait nous être tellement utile parce qu’elle donne de la vie à nos échanges, colore nos discours, élève notre créativité et notre âme.

Mais alors que faire pour gérer ses émotions ?

L’erreur à ne pas commettre est de considérer ses émotions comme des ennemis et ainsi entrer en lutte contres elles. Comme nous l’avons vu, c’est peine perdue.

Il convient plutôt de les considérer comme un cheval fougueux qui ne demande qu’à être apprivoisé pour devenir notre ami. L’émotion est une énergie, et comme toute énergie, pour être constructive et utile, a besoin d’être canalisée. C’est pourquoi nous devons bien faire la distinction entre «  gérer ses émotions » et les contrôler.

Une méthode très utile pour gérer ses émotions

La relaxation autoconcentrative

De quoi s’agit-il ?

A la différence de la plupart des techniques de relaxation, la relaxation autoconcentrative ne se limite pas à apporter un état de détente, certes bénéfique ; elle apporte, en plus, une clef indispensable à la maîtrise de soi et de ses capacités personnelles ; la concentration intérieure ou « attention focalisée ».

Comment retrouver joie de vivreLes orientaux considèrent la concentration intérieure comme étant la clef de voûte de tout l’édifice du psychisme humain. En effet, elle donne un accès direct à nos ressources subconscientes et inconscientes, un accès que nous n’avons pas en état vigil ordinaire. En effet, notre perception habituelle du monde ne nous donne qu’une vision en surface, au niveau des apparences grossières. Autrement dit, nous ne percevons que la forme et non le fond, la vraie nature de ce que nous voyons.

Le développement de la concentration va en plus nous donner la stabilité et le recul indispensable pour gérer nos émotions. Nous continuerons bien sûr à avoir des émotions, mais nous pourrons acquérir progressivement une saine distance qui nous permettra de nous laisser littéralement traverser par ce flot d’énergie montante sans pour autant en être esclave. Au contraire, en devenant capables de rester tranquilles lorsque l’émotion nous traverse, nous pouvons être en même temps capable de percevoir comment elle se crée au sein de notre esprit.

C’est ainsi que, progressivement, nous parvenons à en réduire l’intensité et à canaliser sa force et son énergie. Naturellement, cela nécessite un certain entraînement qui, par sa régularité, va induire en nous de nouveaux réflexes salutaires.

Que faire lorsque les émotions semblent trop fortes ?

Il peut arriver, chez certaines personnes, que l’émotion prenne une telle intensité qu’elles ont alors le sentiment de ne plus rien contrôler. Dans ce cas, pas de panique, il existe quelques « remèdes » utiles.

La respiration

Allongez-vous et respirez profondément et calmement tout en vous laissant traverser par l’émotion. N’essayez pas de la chasser ou de la contrôler, si vous n’intervenez pas, elle va s’arrêter d’elle-même. Quoi qui s’élève à la conscience, laissez-le se manifester et disparaître tout seul. Peu importe que cela soit sombre ou pas, il faut juste laisser la vague vous traverser. Il est possible qu’après coup vous vous sentiez très fatigué, c’est normal puisque le système nerveux a été très sollicité.

Allez marcher

Vous ne parvenez pas à évacuer ? Faites de l’exercice et surtout de la marche. Pourquoi une préférence pour la marche ? Parce qu’elle ne vous excitera pas, vous pouvez marcher, même vite, sans vous laisser emporter par le mouvement, en restant présent à vous-même.

Pratiquez l’autosuggestion

Elle doit être utilisée avec intelligence car il ne s’agit surtout pas de masquer les émotions mais d’établir un dialogue avec soi-même. Imaginez un instant une personne dans la même situation que vous : quel genre de paroles aurait-elle besoin pour traverser cette émotion, que lui diriez-vous ? Faites la même chose avec vous-même. Parlez-vous à vous-même comme vous parleriez à un ami.

Anticipez vos émotions

apprendre la gestion des émotionsDe la même façon que vous vous préparez à une situation à venir, vous pouvez aussi vous préparer à cet « événement mental ». Grâce à la visualisation, vous pouvez voir par avance quelle attitude adopter lorsqu’une émotion se manifestera. C’est bien connu, la meilleure façon de gérer un stress est de l’anticiper ; il en est de même pour une émotion. Alors, au lieu de redouter vos propres émotions affrontez-les !

Utilisez vos expériences passées pour vous libérer

Lorsque vous avez vécu une émotion forte, voire violente, plutôt que d’essayer d’oublier l’événement en question, regardez ce qui s’est réellement passé. Comment êtes-vous entré si facilement dans cette colère, comment la jalousie vous a pris par le bras, comment l’angoisse ou l’anxiété vous ont submergé ? Là aussi, utilisez la visualisation et surtout l’imagerie mentale. Repassez le film de la situation ; si vous avez développé suffisamment votre concentration intérieure, il vous sera plus aisé de regarder cette « scène » avec recul et détachement et de mieux comprendre ce qui vous est arrivé et donc de vous en libérer.

Développer la confiance en soi

La confiance en soi est le pilier sur lequel repose la réussite d’une vie. Quoi que vous vouliez réaliser, vous avez besoin d’une certaine dose de confiance en vous-même. Le manque de confiance en soi est particulièrement pénalisant et il est souvent à l’origine des émotions que nous vivons. En effet, une personne qui en souffre se blessera plus facilement avec une remarque faites à son encontre, elle sera plus volontiers submergée par l’émotion lorsqu’elle sera confrontée à une situation adverse. La confiance en soi est également nécessaire pour garder son sang froid lorsque des émotions violentes nous traversent. Il convient donc d’acquérir confiance en soi et estime de soi.

Se libérer des émotions en allant à la racine

Ce n’est pas l’émotion qui représente un obstacle mais notre incapacité à la maîtriser. Une émotion n’est en soi ni bonne ni mauvaise, c’est ce qu’elle « transporte » avec qu’elle qui crée la souffrance. Elle ne se réveille pas, en effet, par hasard.

Comme nous en avons parlé plus haut, l’émotion trouve sa source dans notre perception plus ou moins consciente de la réalité. Si nous voulons réellement pacifier nos émotions, c’est à la racine de la difficulté que nous devons aller.

Pour cela, nous pouvons au moment même où l’émotion s’élève percevoir le scénario mental auquel elle est rattachée. Mais pour cela, nous avons besoin d’un entraînement préalable qui nous permettra de « rester là » lorsque l’émotion se manifestera à la conscience (voir article sur le développement personnel).

joie, bonheur, émotion positiveLa méditation, la concentration intérieure, la vigilance seront les moyens par lesquels nous nous enracinerons solidement dans l’instant. Cette démarche nous permettra déjà de regarder les circonstances sous d’autres angles en nous apportant une vue détachée de toute projection mentale.

Il importe de garder à l’esprit que la gestion des émotions est une tâche de chaque instant. Le pratiquant averti sait qu’un manque de vigilance peut lui faire perdre les bénéfices de mois d’efforts. Nos tendances, même si nous sommes parvenus à les maîtriser, sont comme les fumeroles d’un vieil incendie prêt à s’embraser à nouveau.

Mais quelle joie et quel bonheur lorsque nous sommes enfin parvenus à « chevaucher » nos émotions car elles peuvent nous transporter vers les plus hauts sommets de notre accomplissement personnel.

RESSOURCES & ACTUALISATION -
Engenthal - Bruno Lallement - ©Copyright 2013. Tous droits réservés


48 réflexions au sujet de « Comment gérer ses émotions »

  1. bastien

    Bonjour Bruno et merci mille fois pour ce bel article sur les émotions.
    Un sujet encore tellement tabou chez nous les hommes;-/ Mais qui heureusement nous touche de plus en plus. C’est impressionnant de voir combien nous avons pu réprimer nos émotions et que de celles-ci découle la maladie. Il devrait y avoir des écoles pour apprendre à canaliser ses émotions. En tout les cas, merci pour tout ce que vous apportez dans le domaine du développement personnel!

    Avec joie,

    Bastien

    Répondre
  2. tillay

    Bruno,

    Je travaille encore sur le cycle 1 de la méthode ressources et actualisation.
    Je pratique tous les jours et cela me fait un bien fou!!!
    je maîtrise bien mieux mes émotions et je suis bien plus détendue.
    Merci et à très bientôt.
    EMMA

    Répondre
  3. Sonia

    Bonjour Bruno,

    Merci pour cet article sur les émotions, très riche, intéressant et utile, il complète très bien la méthode.
    Avec de l’entraînement, de la patience et persévérance, j’espère pouvoir un jour y arriver !
    Encore merci.

    Répondre
  4. hamid

    Toujours égal à toi-même. Je t’ai connu en 2006. je t’ai retrouvé qques années plus tard. Puis perdu. En fin je te retrouve et avec qu’elle joie. Mes amis , je ne suis pas un exemple mais Bruno est probablement un des dix meilleurs coaches au monde. Merci d’exister.
    Hamid

    Répondre
  5. jérôme

    Encore merci bruno pour tes enseignements.
    Les écoutez (et les lire) et les mettre en pratique quotidiennement me donne une plus grande sérénité…mais le chemin est bien sur long et difficile. Mais comme tu le dis : il faut être patient et surtout ne pas se juger (mettre son égo de côté).

    Répondre
  6. laurence

    je pratique tous les jours et je progresse je réussi beaucoup mieux a me détendre être plus calme, et merci pour cet article sur les émotions .

    Répondre
  7. Malika

    Bonjour Bruno,

    Je te connais très bien, tout les jours je t écoute, je te lis, même je te parle, je te tutoie!! Bref tu fais partie de mon réseau très proche, à travers ta douce méthode Ressources et Actualisation; je suis a l’exercice 6 cycle 2 l’imagerie mentale! Waw, comment il était très difficile, pénible cette première promenade à la forêt: peur terrible, respiration coupée, les chiens, le viols, toute une serie d’images oubliées/événements vécus très petites….des trucs que j’ai totalement zappés; je suis incapable de tous écrire! mais j’aimerai bien te rencontrer un jour et te parler de mon expérience, (je suis certaine que je te rencontrai en direct, au moins je participerai à un stage/séminaire sur Paris).
    finalement la promenade c’est plus un moment de détente!!! tu te rend compte, ce que je découvert à la suite de cette première pratique…j’espère que tu vas me dire ce que tu en pense!!
    L’article est géniale, personnellement, sans la méthode j’aurais pas saisie tout.
    Merci pour tout et bonne continuation à tous.
    Malika

    Répondre
  8. Sylvie Coste

    Cher Bruno,
    C’est vous qui par votre écoute, votre bienveillance, votre expérience, votre générosité, m’avez mis le pied à l’étrier il y a bientôt 4 ans en matière de développement personnel, et je vous en serai toute ma vie reconnaissante. Tout commence par ce travail sur soi, par l’acceptation de qui nous sommes, et donc de notre façon d’appréhender notre environnement, et ce qui provoque nos émotions sans pour autant nous juger. Quel bonheur de, pas à pas, développer cette conscience de soi, qui nous amène à la bienveillance mais aussi conduit à cet apprentissage continu sur nos interactions entre soi et le monde qui nous entoure, les personnes que nous cotoyons, la vie que nous traversons… avec beaucoup plus de paix et de sérénité… et en accueillant nos émotions !
    En toute sympathie
    Sylvie

    Répondre
  9. Nabil choukri

    Je tiens à vous remercier personnelement, pour ces beaux livres, et ces articles, qui sont trés bénifiques, soit pour canaliser ses émotions , soit pour avoir confiance en soi, et rester toujours optimiste quelque soit les conditions.

    Merci et mille fois merci, toutes mes filicitations. A bientot

    Répondre
  10. Ben Abdallah Rafiaâ

    Bonjour Mr Bruno,
    Merci pour avoir soulevé une question aussi sensible et importante. Personnellement, ça me touche infiniment surtout que je vais à bientôt soutenir ma thèse de doctorat et que j’ai un peu de ce dont vous parlez. Donc, votre article pourrait bien me servir pour canaliser et maitriser mes émotions, pour avoir confiance en moi-meme prochainement.

    Bien cordialement, Rafiaâ

    Répondre
  11. dolly

    Cher Bruno,
    Bonjour!
    Toutes mes felicitations pour cet email fabuleux qui m’a donne un grand espoir pour renouveler ma vie .
    Je voulais consulter un directeur spirituel pour mon cas et chaque fois j;hesiter mais maintenant j’ai trouve un plus grand directeur sur tous les points : spirituel, soutien moral, humain,.
    encore une fois c’est’ un grand merci.
    C’est tres encourageant
    Dolly

    Répondre
  12. CARON Anita

    Oui, en effet, cet article peu m’aider concernant la question de la bipolarité, puisqu’il s’agit-là aussi de la maîtrise des émotions, le fait de ne pas se laisser aller aux idées noires et aux pensées négatives… Merci pour la réponse. Si seulement on m’avait donné ces « clefs » dans ma jeunesse !!! C’est à l’adolescence qu’il faut apprendre tout ça par un travail sur soi … C’est aussi important que les études ou l’apprentissage d’un métier, sinon plus… Anita

    Répondre
  13. GALINIE Jean

    Bonjour Bruno,
    tres interessant et encourageant ce message, oui parfois lorsque l’on est face a un probleme il nous faut l’accepter,l’analyser,prendre conscience et surtout ne pas refaire la meme erreur.

    Merci et bonne journee.

    Jean

    Répondre
  14. Dupont Marie-France

    Bonsoir Bruno,
    J’ai beaucoup de mal à pratiquer tous les jours et pourtant mon plus grand objectif est d’être heureuse.
    J’ai commandé la méthode depuis 2 ou 3 ans et je n’arrive pas encore à parcourir mon corps de l’intérieur, en entier. Mon esprit part ailleurs ou je m’endors… J’ai encore régulièrement les émotions qui explosent par les pleurs. mais, je les reconnais et les maîtrise mieux qu’avant. Je ne pratique pas tous les jours et c’est bien mon gros défaut, ça me manque. Y a plus qu’à!
    Je sais que seule la pratique quotidienne me permettra d’y arriver et peut-être que de l’écrire ici m’aidera à le faire, enfin, de plus en plus souvent… merci, en tout cas, d’avoir concrétisé cette approche vers le bonheur personnel qui permet un rayonnement constructif pour soi et les autres…une spirale positive illimitée.
    Bise
    Marie-France

    Répondre
      1. Fatouma

        merci monsieur bruno, votre article m’a plu, mais le problème chez moi, c’est que quand je suis en colère et que je veux m’exprimer je fonds en larmes. C’est très désagréable car souvent les gens pensent que l’on est faible et j’aimerais trouver une solution à cela. Merci de m’aider.

        Répondre
  15. Sandrine

    Bonjour Bruno,

    Merci pour cet article très complet et fort intéressant.
    J’utilise la méthode de ressource et actualisation, j’ai fait les trois cycles et je pratique quotidiennement.
    J’ai rapidement ressenti des changements, aujourd’hui ma vie a réellement changé.
    Je ne te remercierai jamais assez pour tout le bien que la méthode, les livres , les articles, nos échanges ont pu m’apporter.

    Sandrine
    http://www.loptimiste.org

    Répondre
  16. mina

    merci Bruno pour cette article trés important et trés enrichissant.il nous fourni des outils pour faire la paix avec soi et avec l’autre.Une paix trés précieuse qui nous préserve des maladies psychosomatiques.Merci encore….MINA

    Répondre
  17. Albin

    Bonjour Bruno,

    j’ai tellement apprécié cet article, pour lequel je vous remercie, que je l’ai partagé sur mes réseaux et sur mon blog !

    Merci de nous donner (toujours) autant de nouvelles solutions pour notre bien-être.

    Excellente journée,

    Albin

    Répondre
  18. Blanche

    Merci Bruno,
    Tout le contraire de ce à quoi on pense d’habitude mais qui ne fonctionne pas toujours.
    Car en effet, je pensais qu’il fallait plutôt refouler les émotions pour les surmonter et pourtant il faut les comprendre et savoir les maîtriser car elles sont présente dans toutes les circonstances importantes de notre vie.
    Merci encore Bruno

    Répondre
  19. patricia

    bonjour Bruno
    très bel article sur les émotions
    comme toujours vous nous permettez à mieux comprendre notre fonctionnement
    cordialement
    Patricia

    Répondre
  20. correia

    On dit que le maître arrive quand l’élève est prêt ! Hé bien je vous ai trouvé par hasard sans chercher, merci pour ce que vous partagez j’espère un jour pouvoir vous rencontrer.

    Répondre
  21. Jérôme

    Merci pour cet article. Il est complet, utile et efficace. Il donne des méthodes, ce dont j’avais besoin.
    Lors de ma soutenance orale de projet, j’anticiperai la situation dans laquelle je serais durant l’épreuve en essayant de repenser au maximum à cet article.

    Répondre
  22. Konty

    Toujours émotionnel quand je lis l’un de vos articles cher Bruno. Celui-ci est très beau et de par bien tombé car je viens de constater que cela me manquait beaucoup. Je suis du genre à me laisser entraîner par mes émotions comme tout être humain ne pas qu’il contrôler son existence sur cette terre. De ce fait nous agissons tout en attendant une certaine divine providence qui viendrait nous tirer de notre situation du moment. Si et seulement si nous nous connaissions nous-mêmes, notre existence serait d’autant plus meilleure qu’on n’aurait souhaité. En vérité Bruno vous nous aidé à prendre vraiment conscience du fait que tout dépend de nous sur terre et durant notre existence. Merci à vous car vos articles me sont d’un grand soutient dans mon développement personnel. Je vais en faire profiter à mes proches.

    Au plaisir de te lire !!!

    Cordialement, Konty.

    Répondre
  23. Therese

    CHER BRUNO
    c’est de l’ordre du miracle…..une période ou je pensais qu’il serait mieux pour moi de chercher une solution pour etre en paix avec moi-meme malgré toutes les souffrances ,mes insomnies…..et j’ose dire que je cotoyais plein de formes de develloppements personnels……..vous avez apparu sur mon ordi avec Sandrine optimiste. Je vous ecoute ,vous regarde,vous lis chaque jour,depuis 3 semaines.
    merciii pour les cadeaux que vous nous faites.votre humour,votre rire,votre provocation….me rassure dèjà….. c’est un debut de pratique…..et si j’allais jusqu’au bout du debut du chemin!!!!
    ses émotions faire la différence entre les gérer et les controler!!!! quelle revélation pour moi.
    merciiii du fond du coeur à vous et tous ceux qui vous entourent ,ces milliers de personnes qui vous ont rencontrées.
    a tres vite……
    therese.
    PS:chaque e-mail de vous est une ressource.

    Répondre
  24. Diallo Amadou

    Merci Bruno pour ses conseils.Franchement j’avais beaucoup de problemes à gérer mes émotions mais grâce à ces conseils je pense pouvoir un jour gérer mes émotions.Merci encore

    Répondre
  25. jean

    bjr bruno;
    je suis vraiment content que vous pensez réellement au quotient de vos amis.c’est un probleme tres sérieux dans la vie de tous le monde aujourd’huit surtout l’individu que vit avec ses émotions.Arrivé à gerer ses émotions c’est réglé plus de la moitié de ses difficultés.merci d’y penser pour nous.Joyeuses paques.AMITIES.

    Répondre
  26. Nawal

    Bonjour,
    pour chacun d’entre nous il est important de comprendre ses émotions afin de pouvoir les maîtriser et ce dans toutes circonstances. De plus il est aussi bon de comprendre l’émotion d’autrui afin de mieux gérer la situation et de pouvoir communiquer.
    Votre article est rempli de conseils efficaces pour gérer tout ça.
    Bonne continuation à vous !

    Répondre
  27. fatima

    Bonjour Bruno
    Merci pour cet article qui a révélé en moi l’existence des peurs, du manque d’estime en soi …
    Ce qui entraine toujours des émotions que je n’arrive pas à contrôler et par conséquence provoque des souffrances, des colères, des insomnies, ….
    Merci pour ces méthodes qui permettent de gérer ces émotions et de vivre en paix.
    Fatima

    Répondre
  28. Nathalie Beaudoin

    Je viens de tomber sur votre article et je ne sais plus quoi faire avec mon ado de maintenant 17 ans et qui a de la difficulté a gerer ses émotions lorsqu’il vie des situations difficile a accepter. Bon pour ce matin, c’est sa voiture qui a laché pour on ne sait qu’elle raison, mais sa liberté de circuler comme il veut le met tellement en rogne. Il est en train de mettre en péril son travail en étant frustré de la situation.
    Ca fait longtemps qu’il a se comportement et son estime de lui est pas très forte. Nous en tant que parents on ne sait plus ou donner de la tête. Nous avons pris les services d’une thérapeute pour nous aider car notre fils dit ne pas avoir de probleme. Quand prendra t-il conscience que ce n’est pas le cas??? On lui dit qu’on devrait aller voir le Dr, le psy (qu’on a déjà fait et ca a rien donné) est-il bipolaire? Tant qu’il ne prendra pas conscience qu’il a besoin d’aide, on peu rien faire. Le forcer va le mettre plus en colere.

    Répondre
  29. Pauline

    Bonsoir,
    merci pour se super article qui m’aide à y voir plus clair sur ce qui se joue quand nous sommes en proie à des émotions fortes. L’article est très clair avec de bonnes pistes pour gérer au mieux ses émotions. Cependant, personnellement, malgré le recul que je tente de prendre sur moi-même et sur ma vie, une simple remarque (négative) de la part de qq1 d’autre, qui me touche sur ma façon de faire suffit à me déstabiliser, c’est tellement vif que j’en tremble et que j’ai l’impression que mon corps s’affaiblit. Parfois je voudrais exprimer mes émotions en pleurant mais mes larmes ne sortent pas. Donc je suis comme coincée, emprisonnée dans mes émotions. Et c’est dans ces moments là que je ne parviens pas à trouver comment réagir pour gérer ça.
    Auriez vous une suggestion pour m’aider à dépasser ça?
    merci

    Répondre
  30. SAKHAI MOHAMED

    je vous remercie beaucoup pour ces articles

    gère ces colères
    gère ces émotions
    accepter nos stress
    mauvais stress et le bon stress
    gère le temps
    savoir d’apprendre les ensembles des savoirs

    Répondre
  31. Mamadou Aliou Barry

    Bonjour M. Bruno.
    je présente mes excuses pour le retard de ce commentaire. Je mettais cette leçon en pratique et elle m’a donné le courage de continuer le projet tout en étudiant sur les aspects qui m’empêche de venir jusqu’au bout des mon idée un merci d’être toujours à mes á mess côté

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *