exercice pensée positive

La pensée négative, comment s’en libérer

Comment se librérer de la pensée négativeQuelle agréable sensation, quel bonheur de vivre, quelle joie lorsque notre esprit est immergé dans le positif, lorsque ce qui domine est une pensée positive qui nous fait profiter de sa vibration bienfaisante.

Mais quelle tristesse, quelle peine et parfois quelle souffrance lorsque celle qui nous accapare alors est une pensée négative . Nous aimerions pouvoir la chasser et retrouver cette sensation heureuse liée à la pensée positive qui nous accompagnait alors, mais rien y fait.

Comment, en effet, chasser cette pensée négative qui vient nous tourmenter alors que nous nous sommes fixé un objectif qui nous tient à coeur ? Comment faire naître la ou les pensées qui seules nous assureront la victoire, le bonheur et la réussite ?

Que faire pour que notre ciel mental redevienne bleu azur et que nous sentions l’entrain et la ferveur qui nous acheminera vers notre accomplissement ?

Existe-il un secret pour neutraliser une pensée négative ?

Oui, ce secret existe. Oui, il est possible pour quiconque de se libérer de la négativité. Mais regardons d’abord de près comment se manifeste une pensée négative.

journée de la réussiteCeux et celles qui recourent à la pensée positive, appelée aussi autosuggestion, savent combien il n’est pas si facile de demander à son esprit de demeurer positif. Nous aimerions tant ressentir en permanence cette joie de vivre, avoir toujours l’esprit optimiste et ouvert ; mais ce n’est pas si aisé lorsque l’on doit composer avec des années d’un fonctionnement contraire qui a laissé sur notre conscience de nombreuses empreintes négatives.

Les Bouddhistes disent que les pensées négatives, contrairement aux pensées positives, n’ont pas de base valide, qu’est-ce que cela veut dire ?

Que la pensée négative, ou plus simplement la négativité est fabriquée. En effet, elle se construit sur la base de nos expériences que nous interprétons comme agréables ou désagréables, positives ou négatives. Selon l’angle sous lequel nous allons apprécier la situation, nous allons créer une représentation mentale qui teintera la nature de notre pensée.

A une souffrance physique, nous allons certainement associer une pensée négative ; à un échec, s’il a des conséquences fâcheuses voire dramatiques, nous allons également associer une représentation mentale négative et ainsi de suite.

Merci de respecter le travail et les droits de l'auteur

Toute reproduction même partielle de ces articles, sans autorisation de son auteur,  est un délit puni par la loi et vous expose à des santions

Sauf si nous ne nous laissons pas abuser par les apparences ; si nous sommes capables de regarder au-delà de ce que nous percevons en surface. Seul un petit nombre d’individus font cette démarche. La plupart d’entre nous préfèrent rendre les circonstances extérieures responsables de notre malheur ou de notre bonheur, parce notre vision ordinaire nous pousse à associer les conditions extérieures que nous rencontrons, à la sensation que nous éprouvons au moment où elle se manifeste, alors qu’elle n’en est que l’élément déclencheur et jamais la cause réelle.

Autrement dit, nos émotions négatives et les pensées qui y sont associées sont créées à partir de vues erronées alors que les sentiments et pensées positives proviennent d’une perception directe.

Un exemple concret, il suffit de se détendre profondément mentalement pour que l’on se sente aussitôt plus positif. La pensée négative finit par se dissoudre pour laisser place à une forme de pensée plus positive. Nous n’avons pas eu besoin de nous forcer pour cela. Le sentiment vient naturellement. Vous partez en vacances, vous vous détendez sur la plage, vous n’avez aucun effort à fournir pour vous laisser aller. 3 semaines de ce traitement et vous vous sentez mieux, plus positif, plus heureux. Sauf si bien sûr, vous êtes empêtré dans le négatif depuis des années comme dans le cas de la dépression.

Seulement cela ne dure pas, pourquoi ?

Parce que nous avons, à la suite de nos expériences et de l’appréciation que nous en avons retiré, créé de nombreuses habitudes physiques et mentales, de véritables empreintes, parfois très profondes, laissées sur la conscience. Ces habitudes de pensées se sont renforcées au fil du temps par la force même de l’habitude. C’est ainsi que notre manière de fonctionner est devenue si habituelle que nous la prenons pour vraie, pour naturelle.

Les conditions extérieures nous ramènent vers nos habitudes parce qu’elles s’y sont associées selon le principe du conditionnement. A telle circonstance, nous avons associé un sentiment, une sensation, une pensée négative ou positive qui se réveille à chaque manifestation de circonstances similaires ou approchantes. Bien sûr, nous avons oublié, comme nous avons oublié comment nous avons acquis l’habitude de conduire, mais le réflexe est là et il se manifeste aussi sûr que un et un font deux.

Sans une démarche de réalisation personnelle, il est impossible de se libérer de ces tendances invalidantes. Elles continuent inévitablement à produire les pensées correspondantes qui, à leur tour, induisent nos comportements, parce qu’elles sont profondément imprimées dans notre cerveau. Seul un effort conscient peut nous défaire de ces empreintes et nous aider à en créer de nouvelles.

En effet, il ne sert à rien de feindre car tôt ou tard ces « schémas mentaux » referont inévitablement surface puisqu’ils sont liées à des connexions nerveuses parfaitement établies.

Comment se libérer de la pensée négative ?

Comme nous venons de le voir, seul un effort conscient et soutenu peut nous libérer de ces formes de pensée négative. La pratique de la relaxation, de l’autosuggestion, de la visualisation et de la méditation parviendront avec le temps à substituer à ces pensées négatives des pensées plus positives qui, même si cela semble un peu forcé au début, finiront par se manifester aussi spontanément que nos vieux schémas.

Par Bruno Lallement formateur

en développement personnel,
Auteur du livre sur la confiance en soi
"je sais que vous pouvez réussir"

RESSOURCES & ACTUALISATION -
Engenthal - Bruno Lallement - ©Copyright 2013. Tous droits réservés


20 réflexions au sujet de « La pensée négative, comment s’en libérer »

  1. Arnaud

    Bonjour, merci pour ces articles qui sont tellement vrai, j’ai acheter le livre « comment utiliser pleinement votre potentiel » je le recommande à tout le monde.

    Répondre
  2. verdet fina

    oui des articles pleins de bon sens! la pensée négative n’est pas pour moi, car je suis une grande optimiste et positive personne ! pardon pour le peu d’humilité!
    est-ce que tout le monde peut réussir? çela m’intéresse au plus haut point! et je suis ravie de ta confirmation Bruno qui dit que celui qui veut réussir, arrivera tôt ou tard au résultat poursuivi!

    merci pour tout!

    josephine fina verdet

    Répondre
  3. SAMIR

    Bonsoir,
    Merveilleux et correspond exactement les réponses que je cherchais.
    Cela m’ a permis de comprendre les schémas mentaux qui amènent à la colère.
    Merci Bruno du temps que tu consacres à nous apporter des réponses simples et claires.
    Samir

    Répondre
  4. Sandrine

    Merci Bruno pour vos articles, ils m’aident à trouver des solutions pour me sentir mieux.

    Il y a quelques temps j’avais de nouveau des pensées négatives et des pensées parasites et en cherchant des solutions j’ai découvert des méthodes de relaxation (visualisation, méditation,…) qui m’aident à présent.

    Merci pour tous vos articles et pour votre aide.

    Répondre
  5. celestin

    cela suppose qu’il faut avoir du mental en face de toutes épreuves qui ferons surface dans notre.et oeuvrer à créer un cadre positif dans celui du negatif! si tel est le cas,je vous trouve génial et necessaire pour tout conscient.

    Répondre
  6. Kodjogan

    La seule question que je pose est ceci: pourquoi ne vous-ai-je pas connu plutôt. En tout cas vos cours m’aident vraiment. Merci beaucoup.

    Répondre
  7. fatima

    Bonjour Bruno;
    Vos articles répondent bien a mes questions,
    je cesse de rendre les circonstances extérieures responsables de mes idées négatives, je comprends maintenant que ce n’est qu’une création de notre esprit!

    Merci

    Répondre
  8. MASSART

    Bonjour.

    Lorsque je constate les selections faites sur les sites de rencontre et bien d’autres domaines où il faut
    être beau, intelligent, riche…. tous ses stéréotypes pour réussir à se caser da

    Répondre
  9. Alassane

    Un bon article! J’avais l’habitude de remettre tout ce que ne va pas aux autres alors, c’était une fuite de responsabilité. Maintenant j’ai compris qu’il faut prendre sa responsabilité et chercher la solution à l’intérieur de soi même.

    Répondre
  10. Sani Gaya

    Bonsoir M. Bruno. Pour vous montrer mon intérêt pour cet article, je vous dirais qu’à partir de ce que vous m’avez envoyé précédemment, je me suis fait une bonne documentation sur les pensées positive et négative, mais également sur la méditation, l’attraction, la concentration et autres (vos autres articles). J’ai tellement soif de savoir que je fonce.
    Vous savez, M. Bruno ! Je me retrouve bien parce que la différence entre vos écrits et les écrits de certains auteurs islamiques, c’est qu’avec vous, on a l’impression de vivre les choses alors que pour les autres c’est pas très piquant. En dehors de cela, vous traitez des mêmes thèmes. Je vous remercie beaucoup de m’aider à rectifier les tirs même si je n’ai pas pu me procurer vos livres, pour le moment.
    Sani Gaya

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *