comment réussir, comment atteindre la réussite

Argent et spiritualité, un couple difficile

Avez-vous l’esprit libre ?

Comment avoir l'esprit libreOn dit que le sage ne rejette rien et n’accepte rien, son esprit est libre sans préjuges, sans à priori, sans attentes. Un être accompli sait bénéficier de tout sans s’attacher, car il sait que l’attachement est vain, c’est comme vouloir essayer de retenir un nuage dans le ciel. Par contre qu’il pleuve, qu’il fasse soleil, il sait tirer partie de ce qui se produit. Que les conditions lui soient défavorables ou non, chaque situation représente pour lui autant d’opportunités de réalisation et d’accomplissement à tous les niveaux.

Un jour un disciple demande à son maître (qui était une femme) :

« Mais lorsque je serai réalisé, est-ce que j’aimerai encore les gâteaux »

En entendant ces paroles, elle se mit à rire et lui répondit :

« Non seulement tu aimeras encore les gâteaux, mais tu sauras en bénéficier bien plus pleinement »

Un être réalisé n’a pas de tabou, pas de notion de bien et de mal, il perçoit toute chose dans sa véritable nature avec discernement. Il sait que l’eau possède la caractéristique de mouiller, de désaltérer, que le soleil possède la capacité de chauffer, d’illuminer et de brûler, mais il est exempt de jugement. Il apprécie toute chose pour ce qu’elle est.

L’expérience de l’argent

Si j’ai commencé mon article par cet aspect ce n’est pas pour rien, je pense que cela vous permettra de mieux saisir le sens de ce qui suit.

Je ne sais pourquoi, mais il semble bien difficile pour ceux qui suivent une démarche spirituelle de concevoir l’idée de l’abondance, impossible pour eux en effet de marier richesse matérielle et accomplissement personnel, comme si la pauvreté était une caractéristique, voir une qualité de la réalisation et du bonheur. Pourtant si la pauvreté était l’apanage des gens heureux, tous les pauvres devraient l’être.

l'argent et la spiritualitéComme je l’ai dit plus haut, l’être accompli ne rejette rien, il ne s’attache tout simplement à rien, non pas parce qu’il en a fait une règle, parce que c’est comme ça qu’il doit se conduire, mais parce que sa réalisation l’a amené à prendre conscience que toute chose étant impermanente, il est vain de vouloir s’y attacher. Et plus notre esprit est libre d’attachement, plus nous pouvons bénéficier de ce que nous « avons » et y compris de l’argent qui sur le fond n’est ni bon ni mauvais.

La pauvreté fruit de l’ignorance

une conférence sur l'argent

Certains « spiritualistes » prônent la pauvreté, même le Pape a déclaré que l’église devait devenir pauvre, mais est-ce là la solution à la misère et à la pauvreté ? Comment peut-on aider les pauvres en considérant la pauvreté comme une vertu ? Comment aider ces personnes qui vivent dans la précarité si nous-mêmes sommes incapables de leur montrer comment s’en sortir ?

Un aveugle ne peut pas guider un aveugle, pas plus qu’une personne pauvre ne peut en aider une autre à devenir plus prospère.

C’est au contraire en éduquant les gens à mieux maîtriser l’argent qu’on peut les aider à se libérer de leurs difficultés.

Si une personne ne parvient pas à faire pousser des plantes dans son jardin, ce n’est pas parce qu’elle en est incapable, mais parce qu’elle ne possède pas les connaissances pour y parvenir. Il suffit qu’elle se forme à l’art du jardinage pour qu’elle devienne un « meilleur jardinier ». C’est son ignorance en matière de jardinage qui l’empêchait de bénéficier d’une bonne récolte ou de belles fleurs ».

L’antidote à l’ignorance c’est la connaissance.

Ce qui est vrai pour le jardinage est vrai pour tous les domaines et y compris la réalisation matérielle.

J’enseigne le développement personnel depuis plus de 27 ans, c’est un domaine que je connais bien même si j’ai le sentiment de ne jamais en savoir assez pour être plus adéquat dans ma fonction.

Mais quel est exactement l’objectif du développement personnel ?

Mieux comprendre et connaitre la nature humaine et donner à chacun les moyens de se réaliser pleinement pour vivre en harmonie, bref d’atteindre le bonheur indépendamment des circonstances extérieures.

La prospérité, ça s’apprend

Il y a quelques années je me suis penché sur la question de l’argent, non seulement parce que j’avais des projets, entre autres humanitaires, qui nécessitaient beaucoup d’argent, mais également parce que beaucoup de mes clients souffraient de pauvreté ou de manque d’argent. C’est un domaine sur lequel je m’étais peu penché et, si je ne manquais pas d’argent, je n’étais pas riche pour autant.

Comme un futur jardinier qui se forme à son nouveau centre d’intérêt, j’ai étudié la question d’un peu plus près. Je me suis d’abord rendu compte à quel point l’aspect psychologique pouvait être un frein important à l’abondance, parce que dans nos racines les plus profondes, un homme honnête, bon et de surcroit accompli et donc spirituel ne peut, en même temps, être riche. Nous confondons finalement richesse et attachement, ce n’est pas l’argent le problème, mais notre attachement à son égard.

Atteindre la prospéritéPlus j’avançais dans mes recherches et plus je me rendais compte de mes lacunes en matière de finances et combien cela m’avait moi-même pénalisé. Je me limitais, alors que j’aurais pu rendre de bien plus grands services grâce à une réalisation matérielle plus prospère. D’abord je gérais mal mes finances, j’avais des « fuites » d’argent, et surtout je travaillais comme la majorité d’entre nous pour l’argent au lieu de faire travailler l’argent pour moi, ce qui m’aurait permis de bénéficier d’une plus grande sérénité sur le plan financier.

Comme nous sommes des êtres incarnés, vivant dans une société où l’échange est indispensable pour bénéficier de certains services et l’acquisition de biens qu’ils soient utiles ou non, nous pouvons difficilement nous passer d’argent. Même si notre réalisation personnelle est la seule véritable source de notre bonheur, la réalisation matérielle peut nous libérer d’un grand nombre de contraintes qui pourraient justement devenir un obstacle à notre accomplissement. Même les sages ont besoin d’un toit sur la tête, de se nourrir, de voyager, ne serait-ce que pour propager leurs enseignements, de payer une femme de ménage pour pouvoir se consacrer à leur réalisation etc ..

La foire d’empoigne

Dans son fameux livre « père riche père pauvre » Robert T. Kiyosaki montre combien l’ignorance nous entretient dans un engrenage où l’argent devient rapidement une source de stress et de préoccupations parce que nous maîtrisons très mal la question. Il appelle ça « la foire d’empoigne ».

Si nous sommes pauvres, si nous manquons d’argent, à l’instar de notre jardinier, c’est parce que nous sommes ignorants et c’est cette ignorance qui nous pénalise.

Ne commettez pas cette erreur à propos de l’argent

une conférence sur l'argent

Toutefois l’erreur consiste à croire que l’argent va nous rendre heureux, c’est une gageure. L’argent n’a pas la propriété de nous rendre heureux et encore moins accompli. Elle peut seulement nous apporter un certain confort de vie sur le plan matériel et lever un grand nombre de contraintes, tout en, ne l’oublions pas, en créant d’autres. Si l’argent rendait heureux, tous les gens riches le seraient et ce n’est pas le cas.

Notre bonheur ne peut dépendre que de notre état d’esprit et de rien d’autre, si nous ne cultivons pas cela tout l’argent du monde n’y changera rien.

Une réaction étonnante par rapport à l’argent

En creusant la question de l’argent, j’ai découvert un grand nombre d’opportunités. Beaucoup ne remplissaient pas leur office, d’autres étaient carrément douteuses, mais certaines méritaient une attention particulière. Contrairement à l’idée reçue généralement, tous les riches ne sont pas malhonnêtes, bien au contraire. Pour l’avoir vérifié par moi-même la majorité de ceux que j’ai eu l’occasion de côtoyer était des personnes parfaitement honnêtes qui avaient le souci de l’autre et de la planète. À mon avis il n’y a pas plus et pas moins d’escrocs chez les riches que dans le reste de la population.

Après m’être penché sur l’une de ces opportunités, l’idée m’est venue de la proposer à mes clients. Je me suis dit que c’était là une superbe occasion pour eux de générer des revenus passifs pour faire en sorte, plus tard, de ne plus être préoccupé par l’argent.

Quelle ne fut pas ma surprise de voir un certain nombre se révolter, parfois violemment, après leur avoir envoyé une telle proposition. Comment une personne comme moi, qui propose d’habitude des méthodes pour se réaliser, peut parler d’argent. « Vous monsieur Lallement qui êtes notre guide spirituel, comment pouvez-vous mêler l’argent et la spiritualité, c’est indigne de vous ».

Toutes ces personnes n’avaient même pas pris la peine d’approfondir la question, de regarder en détail de quoi il s’agissait réellement ou s’étaient contentées de lire ça et là des messages laissés sur des forums par des non experts. Je trouve d’ailleurs toujours étonnant de voir que ces personnes accordent leur confiance à d’autres personnes tout aussi ignorantes qui se plaisent à en parler sans connaissance, alors qu’elles se méfient du discourt de personnes réellement avertit dans le domaine.

Mais ces réactions cachent de nombreuses peurs et des préjugés ancrés très profondément dans notre inconscient.

Quel rapport entretenez-vous avec l’ argent ?

Liberté financièreL’argent est neutre, personne ne s’est jamais fait attaquer par un billet de banque. Pourquoi l’argent serait-il mauvais ou réservé aux malhonnêtes ? Pourquoi, avoir de l’argent, même en abondance serait-il mal ?

Si beaucoup de gens ont tant de mal à connaitre la sérénité financière, c’est parce qu’ils portent en eux, souvent de manière très inconsciente, une vision de l’argent très négative. Cette vision de l’argent est d’ailleurs souvent en rapport avec l’appréciation qu’ils ont d’eux-mêmes, de ce qu’ils méritent ou pas d’avoir.

Le manque d’estime de soi est en effet souvent à l’origine de la difficulté à s’accorder une existence prospère où les difficultés financières sont exemptes. Ils pensent ne pas mériter cette liberté financière qui peut s’apparenter à une forme de bonheur ou tout du moins une certaine aisance. C’est souvent pour justifier cette incapacité à reconnaitre son droit à l’abondance qu’ils s’arrangent avec leur conscience en considérant que les riches sont tous forcément malhonnêtes.

Il est intéressant de remarquer que l’argent peut également bénéficier d’une connotation négative même chez une personne riche. C’est sans doute pourquoi certaines personnes vivent mal leur statut de riches et reflètent ce cliché du « riche sale type ». Ils pourront être riches, mais ne sauront pas bénéficier pleinement de leur position. Une culpabilité sous-jacente les empêchera de jouir pleinement de leur privilège et dans certain cas leur fera tout perdre. Ils se retrouveront dans des « mauvais plans » qui entraineront leur ruine financière.

80 % des personnes ayant gagné d’importantes sommes au loto ont non seulement tout perdu, mais se retrouvent souvent dans une situation bien pire qu’avant. Même si le désir conscient de devenir riche est là, leur inconscient, bien plus puissant, les ramène tout droit vers ce qu’ils pensent véritablement mériter.

Quelle vision avez-vous des riches ?

« On ne critique que son ombre », Pierre Daco

Un sage indien a dit à juste titre « ce que vous critiquez, vous le perdez ». Quelle vision avez-vous des riches, que pensez-vous réellement d’eux ? Soyez honnêtes envers vous-même. Pensez-vous qu’un riche a droit aussi au bonheur ? Allez-vous peut-être dire « oui à condition qu’il abandonne sa fortune ».

Comment obtenir ce que vous méprisez ? C’est impossible, ça n’arrivera jamais tant que vous ne considérez pas que la richesse est un droit comme le bonheur.

Votre esprit n’arrive pas à associer richesse et bonheur, richesse et honnêteté, richesse et bonté, c’est inconcevable. Comment atteindre la richesse dans un cas pareil sans compromettre l’image que l’on veut avoir de soi. Pauvreté rime souvent avec humilité, comme si une personne riche ayant du succès ne peut en même temps être humble, humaine.

Pour arriver à une « richesse heureuse » vous devrez inévitablement en passer par une sérieuse et profonde remise en question par rapport à votre manière de percevoir l’argent pour aboutir au constat que l’on peut être riche et être quelqu’un de bien et même d’accompli.


28 réflexions au sujet de « Argent et spiritualité, un couple difficile »

  1. Monique Paquelier

    Bonsoir Bruno
    Je vous remercie pour cet article qui me parle beaucoup.
    Je suis d’accord de penser que la vertu et l’argent ne sont ni corrélés, ni antagonistes, et que notre regard sur lui dépend de croyances profondément ancrées en nous, souvent à notre insu.
    Néanmoins, il me reste encore quelques résistances dans la mesure où la quantité d’argent étant globalement limitée sur Terre (du fait des systèmes bancaires qui le produisent et le gèrent), j’ai tendance à penser que si j’en gagne plus, quelqu’un quelque part en aura forcément moins. Ce ne serait pas le cas si l’argent était, à la source, créé d’une autre manière et dans un autre esprit qu’il ne l’est actuellement. Mais sans doute faut-il justement que de plus en plus de personnes changent leur rapport à l’argent pour que le système bascule à son tour ?

    Répondre
    1. Jean

      Bonsoir,
      Juste une précision sur « la quantité d’argent étant globalement limitée sur Terre »: c’est inexact;
      Il y a de + en + d’argent, d’année en année. De l’argent supplémentaire est créé par les banques chaque fois qu’elles accordent un crédit.

      Répondre
    2. Henri

      Bonjour Monique,

      A priori je suis entièrement d’accord avec toi: d’un point de vue thermodynamique tu as parfaitement raison puisque comme disait l’autre : »rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Donc normalement la quantité d’argent par habitant sur terre doit rester à peu près constante. Car des richesses sont constamment produites mais le nombre d’habitant augmente aussi. Comme tu le dis si bien si l’un s’enrichit l’autre s’appauvrit.
      Cependant, le monde dans lequel on vit est magique et cette règle ne doit pas trop s’appliquer.
      Je trouve que l’article de Bruno est très vrai, cependant il se garde bien de nous dire comment devenir riche…

      Bien à toi.

      Henri

      Répondre
  2. Chabot, P

    J’ apprécie beaucoup cet article. Je trouve qu’il a vraiment de la valeur.
    Si tous se donnaient la peine d’approfondir votre recherche, les gens
    apprécieraient vraiment l’argent comme moyen de vivre en harmonie
    comme avec toutes les autres richesses dont nous jouissons: santé,
    relations, etc.
    Merci pour ce beau travail que vous nous partagez.

    Répondre
  3. Gilbert

    Article très intéressant qui parle sans tabou du rapport à l’argent et de nos blocages inconscients le concernant. Par contre, il faudrait aussi aborder les dégâts humains collatéraux liés à l’argent comme la jalousie et l’envie qui peuvent empoisonner toute une vie.

    Répondre
  4. corine masson

    C’est bien vrai, il y va comme de toutes choses, c’est le regard que l’on
    porte qui est important et non les croyances.
    Merci pour vos articles et tout ce que vous faites.

    Répondre
  5. PETRAU

    Bonjour Bruno,

    Je partage tes divers points et souhaite apporter d’autres ingrédients :
    – l’argent n’est ni bon ni mauvais : ok
    – si on a de l’argent on pourra venir plus facilement en aide au autres : ok
    – ce n’est pas l’argent le problème mais l’attachement à l’argent : ok
    Cependant très peu de personnes pratiquent la « non saisie » et encore moins les personnes ayant réalisé cette qualité. Du coup nous sommes très vulnérables à ce désir présent partout. Et donc n’y a t il pas le « risque » de se détourner de l’essentiel « notre accomplissement et celui des autres » en se laissant prendre au piège de la saisie à l’argent?
    Shantideva un maître indien disait : » le soin de la gagner et la peur de la perdre fait de la fortune une immense infortune »

    merci de ta réflexion très utile
    philippe PETRAU

    Répondre
  6. LECLERCQ Maud

    Entièrement d’accord avec vous Bruno, avec beaucoup d’argent on peut faire énormément de bien autour de soi, et mm plus loin….. j’aimerais beaucoup en avoir plus, non pour m’acheter une voiture de luxe et des produits de luxe, mais tout simplement pour pouvoir louer un appartement au bord de la mer, au lieu de végéter dans une banlieue polluée, pouvoir également aider des associations de défense des animaux, dont on ne parle pas assez, le jour où il n’y aura plus aucun tigre, loup, baleine, abeille et j’en passe, nous devrons commencer à nous inquiéter, ensuite mon rêve le plus fou, serait de vivre sur une planète où le crime n’existerait plus, à commencer par les horreurs commises tous les jours dans les abattoirs, comme le disait Pythagore, tant que l’on massacrera les bêtes, on fera de mm avec les gens, on ne peut en effet récolter la joie et la santé, mais la maladie et le malheur, c’est un triste constat, d’actualité, avec les événements récents……

    Merci pour cet article, et bonne continuation à vous.

    Répondre
  7. Vivier MILANI

    Bonsoir Bruno,

    Je trouve ton article plein de sagesse ,et je te rejoins complètement sur l’appréciation de l’argent et la
    richesse .Je pense aussi que l’on peut être riche et bon comme pauvre et con !

    Amitié,Vivier .

    Répondre
  8. Daniel

    Très intéressant article!
    L’on oublie que la pratique d’un travail sur soi est capital.
    Pour avoir tenté l’expérience à faible dose les fruits recueillis avaient meilleur
    goût. Mais les peurs inconscientes ont aussi redoublé de forces d’inertie..
    Mais il y a une ouverture..

    Répondre
  9. Henri

    Bonjour Bruno,

    Ton article est super et je partage pleinement ton point de vue, je dois dire que je m’y suis retrouvé totalement. Cependant, tu ne nous dis pas comment devenir riche.
    La méthode que tu proposais il y a 2 ou 3 jours de ça, investissement au départ ne me plait pas trop, je préfère investir mais à l’arrivée.
    Bien à toi.

    Henri

    Répondre
  10. chantal stichelbout

    3 commentaires
    D abord je partage votre point de vue : il est plus facile d aider les autres si on a les moyens (materiels, intellectuels, etc ) de le faire
    Ensuite il me semble que notre éducation catholique érigeant la pauvreté en vertu , est en partie responsable de notre attitude inconsciente : dans les pays anglo saxons (de culture protestante), les gens sont fiers de leur réussite sociale et d ‘être riche . Ils vous disent volontiers : Je gagne « tant » ce qui équivaut à dire Je « vaux » tant!
    Enfin même, notre Président déclare « Je n ‘aime pas les riches » alors qu’ il appartient à cette classe…
    C’est tres curieux de se « dénigrer » ainsi et de donner cet exemple de Non amour de soi

    Répondre
  11. Roland

    Bonsoir Bruno,
    Cet article est très intéressant, plein de réalisme et de sagesse. La conception mauvaise de l’argent doit changer en nous. L’argent doit être pour nous un bon serviteur. Je cois que la bible en a parlé avec la parabole de Talent de Jésus . Le pauvre qui n’avait que 1 talent et qui l’a mis sous terre (à notre époque qui l’a thésaurisé) sous peur de le perdre a été sanctionné parce que durant un long temps cet argent n’a servi à rien. Par contre celui qui en a reçu beaucoup et a cherché a les fructifier pour que cela puisse servir davantage a été récompensé par Dieu qui lui a redonné le talent du pauvre qui croyait qu’avec 1 talent on ne pouvait rien faire.
    La pauvreté ou la richesse, c’est avant tout un problème de mentalité;
    On peut aussi être riche d’une façon honnête, car ça peut être une bénédiction de Dieu. Merci

    Répondre
  12. Francoise

    Bonjour à Tous,
    J’ai lu le message de Bruno ainsi que tout les commentaires et je suis tout à fait d’accord avec vous tous, sauf qu’il faut expliquer, informer, documenter et donner les moyens de se réaliser et de faire de l’argent pour devenir heureux de partager ce que l’on a, qu’elle bonheur
    Pourquoi je dis cela, je me suis retrouvée dans des circonstances financières très très mal disons le mot de grosses dettes et je ne trouvais pas de solution, tout les conseilles que je recevais ne m’aider pas beaucoup et quand plus d’argent plus beaucoup d’amis et un jour j’ai rencontré une personne que je ne connaissais pas vraiment et qui m’a donné un lien en me disant fait cela et tu vas t’en sortir doucement mais surement, j’ai hésité il fallait investir 50 euros et c’était beaucoup pour moi mais je me suis dit si j’ai rencontré cette personne et qu’elle m’ait donné ce lien internet ce n’est pas par hasard puisque le hasard n’existe pas, alors fonce
    ce que j’ai fait. et je ne le regrette pas je sors de mon trou noir.
    J’en déduit qu’il y a toujours quelqu’un pour nous tendre la main mais faut il bien regarder. Argent et Spiritualité vont très bien ensemble.
    Je peux vous donner ce lien si vous me le demandez ehtrabste@aol.com
    Cordialement

    Répondre
  13. Jean-Luc

    MERCI BRUNO pour cet exposé très intéressant auquel j’adhère totalement.
    « C’est celui qui le dit qui y est » disent les enfants, et cela me semble juste.
    La critique revient toujours à son point de départ. Ce que je vois chez l’autre est TOUJOURS en moi,
    sous une forme ou une autre. C’est ce que je sais aujourd’hui. Il ne s’agit pas de croire, mais de savoir.
    Je sais que je ne sais pas grand chose, et cela me permet d’apprendre chaque jour.
    On récolte TOUJOURS ce que l’on sème… Qui a raison, qui à tort?
    Le « bien » et le « mal » existent-ils? Ou bien sont-ce des inventions humaines?
    En bref, on ne peut donner ce que l’on n’a pas…. A méditer! MERCI.

    Répondre
  14. Rosa

    Bonjour Bruno,
    J’apprécie beaucoup ce que tu as écrit. J’aimerais partager ma toute petite expérience. J’ai reçu une éducation catholique où le fait d’avoir de l’argent était méprisable. Sans doute parce que j’entendais des commentaires du genre: « il est riche mais… » Aussi, j’avais l’impression, tout comme Monique, que si j’en avais plus, quelqu’un quelque part en souffrirait.
    Un jour, mon cheminement m’a amené à concevoir que tous devraient avoir accès à l’abondance. Et comme Gandhi le disait, « sois le changement que tu veux voir se produire dans le monde ». Depuis ce jour, mon niveau de vie n’a fait qu’augmenter. Non pas que je sois riche comme les 1%, mais je n’ai pas à me soucier du lendemain…sans rien enlever à qui que ce soit.
    Je rend grâce et je souhaite à tous une qualité de vie comme la mienne et même plus. Les limites ne sont fixées que par l’individu et si je peux aider quelqu’un à dépasser ses limites, je matérialise, ici et maintenant, l’abondance qui vient de l’Univers.

    Répondre
  15. Jean-Philippe

    Je suis d’accord avec cet article.
    J’ajouterai simplement que j’estime préférable de laisser à chacun le choix de comment faire grandir sa propre richesse matérielle, laisser à chacun l’occasion de découvrir ce qui résonne en lui et peut l’emmener vers l’abondance en toute autonomie et fierté de ce qu’il ou elle a accompli.

    Répondre
  16. Kathy

    Bonjour Bruno,

    Voilà un article qui laisse matière à réflexion….

    Malgré quelques fautes d’orthographe à corriger, cela ferait un très bon exposé sur l’argent pour un étudiant en manque d’inspiration sur le sujet 🙂

    En y rajoutant bien sûr sa réflexion personnelle 🙂

    Pour ma part, je rajouterai juste cela comme je suis une femme….

    Pour pouvoir me réaliser pleinement, il faudrait que mon mari participe plus aux tâches ménagères…
    Il y a une amélioration mais ce n’est pas encore ça…C’est très difficile de changer de vieilles habitudes
    ancrées profondément chez lui par une éducation très archaïque que l’on retrouve malheureusement chez beaucoup d’hommes de sa génération…Vivement la parité dans ce domaine aussi !

    Répondre
  17. fanchon

    bonjour bruno je suis d’accord avec tout ce que vous dites mais mon problème comme celui de beaucoup je présume est que je ne peux donner de 89 à 150 euros par mois ayant beaucoup de mal à joindre les 2 bouts alors qu’elle est la solution pour gagner de l’argent quand on en a pas ? voilà la vrai question ………
    namaste

    Répondre
  18. Yvan

    Bonsoir Bruno,

    Merci pour cet article très constructif sur tous ces points je suis totalement d’accord avec vous… même si je ne peux pas identifier à 100% toutes mes croyances négatif à propos de l’argent, j’y travail jours âpres jours , j’ai bien lu tous les commentaires qui y sont laissé et tout le monde partage l’idée que l’argent et tout simplement indispensable dans l’existence humaine et je suis de cette avis, qu’on aime ou pas l’argent on en a toujours besoin pour vivre, qu’on aime ou pas les riches on en rencontrera toujours, les riches ne peux pas exister sans les pauvres et les pauvres ne peux pas exister sans les riches, la question est tout simplement comment il pourrais y avoir un peux plus d’équilibre entre les deux.

    Je crois que tout est baser sur notre éducation, on nous a toujours enseigné que nous sommes différents de celui qui ne nous ressemble pas et pourtant à part la différence physique qui est apparent nous sommes tous pareil à l’intérieur, nous aspirons tous à évoluer que ça soit le pauvre ou le riche et l’un n’est pas bon ou mauvais plus que l’autre, tout dépend de son attitude et de ses valeurs c’est ce qu’il fait de ce qu’il est qui le rend beau ou mauvais au final.

    De mon point de vue je crois que l’argent a toujours un dernier mot à dire dans chaque évolution qu’on le veule ou pas et je crois que le mieux est plutôt d’apprendre comment crée la richesse pour venir en aide aux autres et ainsi bâtir un monde meilleur. Merci pour vous Bruno

    Répondre
  19. philippe huyard

    Bonsoir Bruno,
    Tout d’abord, je voudrais te souhaiter une merveilleuse année 2015 que tes enseignements contribuent à une prise de conscience ! ce que tu fais est formidable !
    Bon mis à part ça c’est aussi une bonne chose de remettre les pendules à l’heure !
    les RICHES sont RICHES et les PAUVRES sont pauvres ! c’est un fait !
    mais les PAUVRES ne sont pas PAUVRES à cause des RICHES !
    C’EST la une croyance encore très encrée dans la limitation de réflexion de la communauté humaine !
    je constate cette croyance assez régulièrement autour de moi !
    ainsi que cette croyance qu’il faut en ch… dans la vie pour y arriver ! Arriver à quoi ?
    à force d’introspection et d’analyse sur mon mode de fonctionnement et grâce à tes enseignements également et nos retraites en Silence ! hummm !
    je suis sur la bonne voie endetté ou comme je me plait à dire à mes ex future collègues  » je suis pauvre à crédit !  » et en plus je me permet de prendre un congé sabbatique de onze mois pour approfondir et surtout prendre du recul par rapport à cette accélération du taux vibratoire de notre humanité ! comme dirait ARMELLE SIX dans sa dernière vidéo sur BLOG BUG nouvelle terre !
    nous sommes 100 pour 100 responsable de ce qui nous arrive en tant qu’individu non pas en tant qu’être conditionné ! comme tu le dit dans tes cours également  » l’important ce n’est pas ce que vous faites, c’est la manière dont vous le faites !  » petit message naturopathique soit dit en passant regardez ce que vous mangez , mâchez et appréciez sans trop de blabla ! et une bonne hydratation ! un peu de marche 15 mn par jours !pas besoin de régime draconien ! !et vous verrez votre poids diminuer comme jamais ! expérience vécue en six mois de 102kg à 86kg je vous laisse rêver ! et tout ceci sans contraintes juste une alimentation plus équilibrée et un peu bio ! à chacun son rythme !
    BON philou tu dérive ! concilier argent et spiritualité ! hummm ! encore une fois tout est question de croyances limitantes ! pourquoi ne pas aller prêcher la bonne parole ( la vraie ) en aguera r non ce n’est pas la voiture de monsieur tout le monde mais les églises étant désertées par la plupart des croyants les curés sont devenus des intérimaires d’une paroisse à l’autre ! ATTENTION je ne prône ici AUCUNE RELIGION étant moi même de cette bouture ( cathé, enfant de cœur, communion etc…) pas trop mon truc !
    Bon enfin ! quelque chose existe bel et bien pour avoir créé tout ça ! NON ?
    pour info lire pour ceux qui ont eu le temps de lire les post « l’aurore rouge écrite en 1984  » déjà 30 années de cette vie terrestre pffff ! cela éclaircira un peu plus certaine CONSCIENCES sur ce qui se passe en ce moment ! pas de panique pour autant  » le nouvel ordre mondial est en route et alors ? ne serait il pas fondé sur nos peurs? alors sans avoir la prétention de vouloir donner une direction à suivre juste vous recentrer sur l’essentiel tout comme moi j’essaie de faire ! écoutez vos émotions ! le bonheur ne se trouve pas dans une pilule miracle ni à l’extérieur ! il est déjà en vous et n’attend plus que votre intention de le laisser vibrer envers les autres ! qui nous font si peur ! mais ne nous faisons pas peur nous mêmes ? à méditer ! Bon et comme tu dirais Bruno  » Pratiquez,pratiquez, pratiquez !  »
    petite citation  » TOUT CE QUI EST EN HAUT EST EN BAS ET TOUT CE QUI EST EN BAS EST EN HAUT ! » à bientôt ! courage !

    Répondre
  20. Kathy

    Bonjour Bruno,

    Je reviens sur votre article que j’aime bien relire.

    Vous dites que le Pape a déclaré que l’église devait devenir pauvre.
    Quand on sait que le Vatican est un des états les plus riches du monde, on parle d’ailleurs souvent des « trésors du Vatican », la réflexion du Saint Père me laisse perplexe…
    Il faudrait donc que le Vatican donne d’abord l’exemple !

    J’ai connu un prêtre qui était très mal logé et avait un salaire de misère…
    Il était pauvre mais d’une richesse spirituelle exemplaire…

    Je trouve la réflexion du Pape assez pauvre même si je respecte ce saint homme, tous ses propos ne sont pas paroles d’évangile 🙂

    Je préfère les prêtres de terrain comme l’était l’Abbé Pierre qui a beaucoup aidé les pauvres et a été le
    Fondateur d’Emmaüs qui perdure grâce aux dons que les gens plus ou moins riches veulent bien faire !

    Répondre
  21. Julien

    Un aveugle ne peut pas guider un aveugle?
    Alors ça mon gars, moi qui le suis, aveugle, on peut en parler… 😛

    C’était juste de l’humour, bien que physiquement aveugle je pense voir la notion au delà des mots, bien que n’étant j’avoue pas hyper fan de la métaphore 🙂

    Répondre
  22. celestin

    Salut Bruno!Comment parvenir au dégré d’un être accompli? Puisqu’à ce stade,je réalise à travers cet article que l’on peut non seulement mener une vie de richesse mais aussi,une vie de bonheur et de gloire!!Merci pour l’effort sans cesse que vous fournissez à notre endroit!!!!!!!!

    Répondre
  23. thierry

    Ah, enfin quelqu’un qui met les pieds dans le plat . On voit que ce genre de réflexions sur l’argent même menées par une personne reconnue dans le domaine spirituelle ,a du mal à faire l’unanimité .Ces croyances dans la limitation et qui induisent des peurs sont conduites par tous ceux qui désirent un pouvoir sur les autres .Parce qu’en réalité nous sommes libres d’avoir une vie heureuse avec tout l’argent dont nous avons besoin , mais si nous ne nous accordons pas cette liberté ,que nous nous laissons bercer par les croyances colportées par les uns et les autres ,nous nous volons nous même notre liberté .Pas la peine de s’en prendre aux autres si nous n’avons pas les moyens dont nous aimerions disposer ,il faut changer notre façon de voir le monde .Notre vision du monde fabrique le monde qui nous entour .Il ne faut pas prendre les conditions dans lesquelles nous vivons ou subissons, pour des causes .La cause c’est nous . Pour changer les conditions il faut changer les causes .Pour changer le monde il faut nous changer nous même .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *