comment réussir, comment atteindre la réussite

Le prix de la réussite

le prix de la réussiteLa réussite est à ce prix

Pour en avoir rencontré et questionné des dizaines, je n’ai trouvé aucune personne parmi celles qui ont réussi qui ont connu la facilité.

Le chemin qui mène vers la réussite, mais aussi le bonheur, est semé d’embuches de toutes sortes. Je le compare souvent à l’ascension vers le sommet d’une montage. Parfois la pente est douce et agréable, parfois le chemin est abrupte et rocailleux. Parfois c’est même carrément dangereux quand ce n’est pas la pluie, la grêle et la tempête qui s’y mêle.

Ne croyez pas que vous allez atteindre vos objectifs sans souffrir, sans connaitre la moindre difficulté, sans devoir affronter les tempêtes du destin. ça n’existe pas un parcours où tout va tout seul.

Merci de respecter le travail et les droits de l'auteur

Toute reproduction même partielle de ces articles, sans autorisation de son auteur,  est un délit puni par la loi et vous expose à des santions

Vous allez commettre d’innombrables erreurs, certaines de vos expériences vous laisseront un goût amer. Vous aurez parfois envie de vous faire tout petit, de disparaitre au fond d’un trou. Parfois elles peuvent vous faire plonger dans un désespoir innommable. Si vous allez dans une salle de sport parce que votre objectif est de vous forger un corps d’athlète, vos muscles vont souffrir le martyre, certains matins vous vous lèverez en vous demandant si vous n’êtes pas tombé sur la tête en vous lançant dans cette entreprise.

La question restera pour vous toujours la même : est-ce que c’est ce que je veux ? Et les difficultés mettront votre motivation à rude épreuve.

Si vous avez un objectif, quelqu’il soit, si vous avez le courage, la ténacité de le mener à terme, cela ne va pas couler tout seul. Il n’y aura pas que les difficultés extérieures qui se manifesteront, mais vos propres peurs, vos doutes, vos incroyances. En fait tout au long de votre réalisation, c’est vous-même que vous allez rencontrer, ce n’est pas une victoire sur les éléments, mais une victoire sur vous-même.

Seulement, à la différence de ceux qui auront suivi leur craintes et leurs doutes, un jour, vous vous redresserez fièrement et vous vous direz « j’ai réussi ! », j’ai été capable. Vous verrez alors toute la valeur de votre accomplissement, le prix que vous avez payé si chèrement pour y arriver vous aura fait gagner quelque chose de précieux, une arme qui vous servira toute votre existence durant, l’estime de soi.

on ne réussit pas en rêvantOn ne traverse pas la brousse sans s’écorcher au passage, sans se faire piquer ou mordre par un insecte, sans se cogner contre un obstacle. On n’escalade pas une montagne sans se faire mal, sans se prendre quelques bleus, sans s’arracher les genoux, sans se flanquer une bonne trouille de temps à autre. On ne réussit pas en restant dans son fauteuil à rêvasser sans connaitre ni la peur, ni le doute, sans faire la moindre erreur, sans connaitre le regret, sans devoir affronter la critique, parfois le rejet des autres, sans avoir été trompé, abusé ou trahi. Il n’y a pas de réussite sans risque, il n’y a pas de réussite digne de ce nom qui ne nous ai pas fait passer par de douloureuses remises en question, sans que nous en ressortions différents, transformés, bousculés. Mais ce genre de réussite fait de vous un être plus sûr de lui, plus accompli, et si votre réussite repose sur des valeurs humaines, elle vous donne un sentiment de fierté et de bonheur.

C’est le prix que vous aurez à payer pour réussir, et parfois vous verrez, que vos plus belles et plus grandes réalisations auront été enfantés dans la douleur, parfois la plus innommable, mais de cet « innommable » naîtra un être plus grand qu’il ne l’était, plus beau, plus vrai, plus authentique, à la condition d’accepter le défi qu’implique cette réussite, à la condition d’accepter le chemin, ses pièges et tous ses obstacles, toutes les difficultés qu’il vous fera vivre.

Ceux qui réussissent savent tirer bénéfice des obstacles. Ils en font matière au changement, ils acceptent d’être façonné, et il savent transformer une calamité en une possibilité de réussite, jamais ils ne se trouvent d’excuses. Alors que ceux qui échouent se sont simplement laissés abusés par leurs peurs, leurs doutes et leur vues fausses, ils n’ont pas cru ni en eux, ni en la vie qui les anime.

« Ne comptez pas mes victoires mais le nombre de fois où je me suis retrouvé à terre et où je me suis relevé » Nelson Mandela

Donnez-vous de bonnes raisons de réussir

Avant que ma mère ne décède je n’avais que peu de raisons de vouloir réussir. Je prenais la vie comme elle venait, je faisais comme la majorité des gens, je survivais. Jusqu’au jour où, sous mes yeux, j’ai assisté à ses derniers instants, je voyais son corps se transformer, devenir jaune parce que ses organes lâchaient les uns après les autres, puis livide, jusqu’à ce qu’il devienne complètement inanimé. Ma mère venait de partir, je savais que je ne la reverrai plus..

Comme beaucoup, je réalisais tout ce que je n’avais pu partager avec elle, notre histoire avait été douloureuse. J’étais encore jeune, mais ce jour là je me fis la promesse de réussir, pour elle, pour que sa vie, ses nombreux sacrifices pour nous avoir élevé et éduqué tant bien que mal, n’aient pas été vains (ma mère était quasiment illettrée et avait du endurer de dures épreuves dans sa vie). Je voulais, que de là où elle serait, elle puisse être fier de son fils.

L’aventure a commencé pour moi ce jour là. Au fur et à mesure que j’avançais dans la vie, ma motivation se transformait aussi. Je ne voulais plus seulement réussir pour le combat que ma mère a mené, mais pour que mes actes ait un sens, pour que mon existence ait un sens, pour avoir le sentiment de participer à quelque chose de noble.

J’ai commis et commets encore de nombreuses erreurs, je connais, comme n’importe qui, la peur, le doute mais les raisons pour lesquelles j’agis me donnent la force et l’énergie de faire face et de me rappeler pourquoi j’agis, pourquoi je suis là, et je me remets sur les rails. J’affronte mes erreurs, je façonne mon esprit pour qu’il soit plus en phase avec mes aspirations.

Donnez-vous en effet de bonnes et saines raisons d’agir. Si vous désirez recouvrer la santé, faites que ce ne soit pas seulement pour ne plus souffrir, mais aussi pour ceux que vous aimez, pour mener une existence riche qui pourra servir d’exemple à autrui, pour que votre combat soit une source d’espoir pour les autres.

Si vous voulez réussir socialement, ne le faites pas parce que vous voulez briller car c’est la meilleure façon de s’éteindre rapidement, faites-le pour montrer aux autres que c’est possible.

Votre motivation c’est votre moteur, et plus il s’appuiera sur des valeurs nobles, plus elle vous donnera la force nécessaire pour ne jamais abandonner.

Réussir est à ce prix, mais c’est aussi le prix du bonheur.


22 réflexions au sujet de « Le prix de la réussite »

    1. Ion-Nicolae

      Je veux réussir, non pas parce que je veux montrer aux autres que je peux, je veux réussir parce que je veux me montrer à moi-même que je peux, cela c’est en effet l’essentiel pour réussir vraiment.

      Répondre
    2. Alice

      J’ai adoré cet article car je suis dans la phase du doute, où les questions ne cessent de me perturber. Pourtant je sais que mon projet est réalisable et qu’il est noble, mais quand beaucoup d’obstacles se présentent , les doutes m’envahissent. Merci encore, cela m’a fait beaucoup de bien de le lire. Amicalement.

      Répondre
  1. angela

    Merci Bruno,cet article m’a plu beaucoup,j’ai traversé une période difficile quand je me demandé ou est-ce-que j’ai perdu le bon chemin,de où est-que je dois reprendre pour que ma vie change et qu-est-ce-que je dois faire pour remonter la piste.
    D’abord j’ai réalisé quels sont les facteurs qui m’ont empêche de vivre la vie que j’ai rêvé ,et pourquoi je ne suis pas heureuse .
    Ce n’est pas facile toujours de changer le mode de penser,d’agir pour changer les chose.Je me suis souvent trompé sur la route,j’accepté la morale,j’accepté que c’est humain de se tromper et j’ai appris de mes fautes.
    Aujourd’hui je me sens en paix,je me donne toutes le moyens de faire les chose bien,de défendre la vérité .Et je constat depuis que les résultats ne tardent pas d’apparaître .
    Et c’est tellement simple,je me sens en harmonie avec moi même,j’ai plus d’estime pour moi et pour les valeurs humaine.
    Merci Bruno

    Répondre
  2. Gabriella

    Bonjour Bruno,
    effectivement cet article excellent est réussi par sa dimension humaine !!!
    Vos paroles me parlent et me touchent par leur profondeurs .
    Votre relation avec votre mère et avec vous-même est poignante .
    Ce que vous nous transmettez concerne nous tous ;
     » Ne croyez pas que vous allez atteindre vos objectif sans souffrir, sans
    connaitre la moindre difficulté, sans devoir affronter les tempêtes du
    destin, ça n’existe pas un parcours où tout va tout seul.
    C’est le prix que vous aurez payer pour réussir, et parfois vous verrez,
    que vous vos plus belles et plus grandes réalisation auront été enfantés dans
    la douleur, parfois la plus innommable,mais de « cet innommable » naîtra un être
    plus grand qu’il ne l’était, plus beau, plus vrai, plus authentique, à la condition
    d’accepter le chemin, ses pièges et tous ses obstacles, toutes les difficultés qu’il
    vous fera vivre.
    Votre motivation , c’est votre moteur, et puis il s’appuiera sur des valeurs nobles,
    elle vous donnera la force nécessaire pour ne jamais abandonner.
    Réussir est à ce prix, mais c’est aussi le prix du bonheur. »
    Merci Bruno encore une fois de plus de nous accompagner sur le chemin parfois
    si difficile de l’accomplissement.

    Répondre
  3. christine

    Bonjour et merci Bruno.
    Merci à vous qui venez et lisez, vous qui souhaitez voir votre vie changer! Vous êtes extraordinaires. Nous avons cette chance magnifique d’être en vie, de pouvoir accomplir tous nos rêves. Chaque jour est important, alors Merci, merci, merci à la vie, merci à vous tous. Merci à l’univers. Je ne cesserai jamais de dire merci et de me sentir optimiste et enthousiaste par rapport à la vie et les êtres humains. Les êtres humains qui croient en eux, qui savent que oui c’est possible. Qui savent qu’ils peuvent le faire, que c’est eux qui ont le pouvoir de changer leur destin. Merci à vous tous, vous êtes des êtres extraordinaires, talentueux. Pour ma part j’ai envie de m’inscrire au prochain stage de Bruno qui à lieu en Novembre. On se retrouve la-bas mes ami(es). Prenez soin de vous, et planter la graine chaque jour qui participera à votre accomplissement personnel. Merci. Je vous aime tous !

    Répondre
  4. Kathy

    Bonjour Bruno,
    Merci pour ce beau texte.
    En le lisant, je ressens la souffrance que vous avez enduré concernant la disparition de votre mère.
    De là haut, je suis sûre qu’elle est très fière de vous.
    Je viens d’avoir ma mère au téléphone par hasard…après avoir lu votre texte. Elle a été opérée hier et elle m’a téléphoné pour me dire qu’elle allait bien.Votre texte m’a fait prendre conscience que j’avais de la chance d’avoir encore une mère et de pouvoir lui parler même si je ne la vois pas souvent.
    Je le redis encore une fois : »Votre Méthode est formidable ».
    Vous êtes un grand humaniste et un merveilleux coach !
    Merci pour tous ces textes encourageants qui me font avancer vers mes objectifs.
    Il y a des jours + et des jours – mais l’important est d’avancer.
    Depuis que j’ai effectué votre méthode
    – 2 tailles en 2 ans.
    – 22 kilos à ce jour.
    – De stress.
    + De sérénité.

    Il me reste encore du poids à éliminer…
    Je continue donc !
    Avec + de Hauts que de Bas, car votre Méthode a été une prise de conscience sur beaucoup de choses pour moi.
    Merci de m’avoir fait découvrir mon moi profond.

    Répondre
  5. jessie

    Bonjour vote article est formidable. Moi je suis entrain de reprendre ma vie en main pas sans difficulté, mais votre texte m’a fait beaucoup de bien, je sais maintenant que c’est tout à fait normal d’avoir des hauts et des bas. Merci

    Répondre
  6. Martheline

    Merci Bruno pour ces belles paroles encourageantes, de vous soucier de nous… (Moi aussi je n’ai plus le privilège d’avoir ma mère…)

    Bonne continuation!!!

    Répondre
  7. Eric

    Ce texte est comme un faisseau de lumière qui a rayonné soudainement au milieu des tenebres et m’a donné le courage de continuer à me battre…gloriam inexcelsis Deo

    Répondre
  8. Chantou

    Cher Bruno, merci pour cet article qui me parle complètement et dont je partage tous les points. Oui, la réussite est un chemin sinueux où le doute est souvent une constante. Mais la beauté de tout cela , c’est que la réussite est à porter de tous si on accepte en toute conscience que le chemin peut être parsemé de difficulté. Une des pires difficultés est effectivement le doute et la remise en cause des choix à faire.
    Amitié
    Chantou

    Répondre
  9. Philippe

     » Si vous désirez que votre vie soit lisse et n’ait aucune aspérité, comment allez-vous arriver jusqu’au sommet? Et surtout, pour descendre quelle dégringolade! Heureusement qu’il y a des aspérités, c’est grâce à elles que vous êtes encore vivants. Ne demandez pas que votre vie soit lisse , sans souffrances, sans inconvénients…sans chagrins, sans ennemis, parce que vous n’aurez rien à quoi vous accrocher pour monter.
    Si vous obtenez tout ce que vous demandez: une vie facile, tranquille, avec des plaisirs, de l’argent, intérieurement il ne restera bientôt plus rien de vous. Heureusement que le Ciel ne vous écoute pas… »
    Ces paroles du Maître Aivanhov Mickael dans les années 1960 étaient déjà aux confluents de ce que l’on appelle aujourd’hui le développement personnel.
    Finalement de tous temps les phénomènes des religions ( bien comprises) devaient préparer les masses à l’éclosion de leurs spiritualités respectives ( qui étaient du développement personnel ) et qui pouvaient culminer à une plus haute réalisation que l’on a parfois caricaturé par  » illuminisme »

    Répondre
  10. Latifa

    Merci Bruno pour ce beau et poignant témoignage.
    Les difficultés sont bel et bien présentes, à tous les niveaux.
    Mais c’est à travers elles que l’on se découvre vraiment, que l’on teste nos limites, et que l’on se rencontre finalement. L’autre n’est que le propre reflet de nos angoisses et nos peurs. S’il pense qu’il a gagné contre nous, qu’il a été plus intelligent et plus méchant aussi à travers ses milles et unes ruses à nos dépends, il sait aussi que nous avons été un adversaire de taille, tout aussi intelligent, voire un peu plus que lui même, et que ses propres comportements étaient eux aussi le reflet de ses propres peurs et angoisses d’où son agressivité.. Tout est donc question de choix, que voulons nous? Que recherchons-nous? Un de mes professeurs avait l’habitude de dire que la Valeur d’un homme se mesurait au nombre de ses ennemis, j’ajouterai « et au nombre de difficultés qu’il rencontre ». Bien à vous,

    Répondre
  11. Hamani Yacouba

    Voilà un article qui donne du tonus. j’ai toujours pensé que si on réussi pour les autres,l’on réussira chaque fois. C’est l’exemple de Mandela bien sûr mais aussi de Martin Luter King, du prophète Mohamed, de Jesus aussi, bref de tout grand homme. Ce article nous inspire.

    Répondre
  12. Celine

    Merci pour cet article plein de lucidité et éclairant mon questionnement: Ce que je veux vraiment ?
    À partir du moment où mon pourquoi sera assez fort l’aventure commencera.
    Ma motivation c’est mon moteur, tellement !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *