santé, bien-être

La spasmophilie

Qu’est-ce que la spasmophilie ?

la spasmophilieLes études montrent que la spasmophilie touche davantage les femmes que les hommes. Elle se manifeste essentiellement par un ensemble de signes qui associent spasmes et hyperexcitabilité musculaire.

La fameuse crise de spasmophilie est en réalité une crise de tétanie déclenchée par une hyperventilation qui, elle, est provoquée par de l’angoisse. Cette hyperventilation entraîne une modification dans les échanges calcium/magnésium au niveau cellulaire.

La personne souffrant de spasmophilie est quelqu’un d’hypersensible qui dépend considérablement de son environnement et dont la vulnérabilité aux stress s’avère élevée.

La spasmophilie n’est pas considérée comme une pathologie mais un mal-être ressenti dès la vie in utero en osmose avec la mère.

Comment se manifeste la spasmophilie ?

Il existe deux types « d’expression » de la spasmophilie

Les symptômes spasmodiques :

  • Sensations de fourmillement au niveau des extrémités, crampes
  • Douleurs intestinales, ballonnements, colites
  • Spasmes de la gorge, difficultés à déglutir
  • Boules à l’estomac, gastrites
  • Spasmes myocloniques (tremblements incontrôlés des muscles), douleurs articulaires et musculaires
  • Crispations du visage, tensions des mâchoires

Autres symptômes associés à la spasmophilie

  • Accélération du rythme cardiaque (tachycardie), hyperexcitation et contractions prématurées du
  • Myocarde pouvant provoquer une légère douleur (extrasystoles)
  • Acouphènes, troubles de la vue
  • Oppression
  • Baisse de la libido
  • Insomnies
  • Irritabilité, angoisses, troubles de l’anxiété généralisée, phobies

Peut-on guérir de la spasmophilie ?

Il est possible de réduire les symptômes de la spasmophilie de manière significative, voire d’en guérir complètement. Pour cela, il est nécessaire de rétablir un bon équilibre psychosomatique.

Tout d’abord ce qu’il faut savoir sur le plan physiologique

Si les causes et les symptômes de la spasmophilie peuvent être divers et nombreux, ils mettent d’abord en évidence des carences en minéraux, en calcium et en magnésium. Cela peut être dû à diverses raisons : le stress qui génère un état d’acidose où l’organisme va puiser abondamment dans les réserves de minéraux, et/ou à un déséquilibre nutritionnel.

Un terrain anxiogène est très souvent à l’origine de ces symptômes.

Les minéraux et leur rôle au niveau de l’organisme

Le calcium

Chez la plupart des spasmophiles, le taux de calcium sanguin est parfaitement normal ; ce qui crée en réalité l’hyperexcitabilité neuromusculaire est l’insuffisance de calcium à l’intérieur même des cellules.

C’est pourquoi une injection de calcium en intraveineuse suffit à stopper la crise de tétanie puisque le corps refait le plein de calcium y compris au niveau cellulaire. La personne va également se sentir apaisée puisque le calcium produit un phénomène de sédation.

Le magnésium

En ce qui concerne le magnésium, on rencontre le même phénomène : taux sanguin normal mais insuffisant au cœur de la cellule. C’est un traitement assez courant dans les cas de spasmophilie mais qui ne peut en aucun cas permettre de guérir de ce trouble même s’il s’avère important d’en apporter.

Il est parfaitement possible de venir à bout des symptômes de la spasmophilie. Il est possible d’écourter les crises, de les espacer et avec le temps de les faire disparaitre.

Techniques associées dans le traitement de la spasmophilie

Il existe de nombreux moyens pour restaurer son équilibre ; la sophrologie, la pratique de la relaxation, la psychothérapie se présentent comme autant de moyens pour prévenir les crises de spasmophilie mais également d’en réduire l’intensité, voire avec le temps de guérir complètement de la spasmophilie.

RESSOURCES & ACTUALISATION -
Engenthal - Bruno Lallement - ©Copyright 2013. Tous droits réservés


3 réflexions au sujet de « La spasmophilie »

  1. bertand

    Merci pour cette article je fait souvent des crise de Spasmophilie et j espere un jour ne plus en avoire Car cela fait peur depuis ces crise je ne veux plus d enfants de peur de ne plus savoir men ocuper

    Répondre
  2. Collet

    Il est très difficile de vivre avec la spasmophilie ou même d’avoir des projets d’avenir car on as souvent des sensations de mort imminente …malheureusement c’est très mal compris par les proches.
    Si mon expérience peu vous aider j’ai arrêté les excitant (café,tabac,alcool,théine etc..) ca rend les crise plus facile à gérer mais ça n’empêche pas les sensations de mal être..pour ca il faut ce rassurer en faisant les examens pour écarter les risques physiques(coeur,analise de sang etc..) comme ça après c’est plus facile de ce calmer en ce disant que la sensation va passer..
    Après il y a une aide psychologique pour aider à gérer son stress/angoisse même si elle sont dictée par notre subconscient pour certains.
    Deux cachets mon aider provisoirement (les anxiolytiques aide pendant la crise mais ce n’est pas une solution ca ne résout pas le problème..) le magnésium et euphytose qui aide un peu aussi.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *