santé, bien-être

Les vertus du curcuma

Le curcuma, aussi appelé safran des Indes, est une plante herbacée vivace originaire du sud de l’Asie. Cette racine appartient à la famille des zingibéracées et est utilisée aussi bien comme épice dans l’alimentation que pour les vertus médicinales de ses pigments polyphénoliques, appelés curcuminoïdes. Quelles sont les qualités offertes par le curcuma sur la santé ?

Plus bas découvrez l’extrait qui permet d’augmenter la biodisponibilité du curcuma jusqu’à 29 fois

Fermer
Envoi en cours
A propos de vous
Votre ami

Bonjour (prenom_ami), (votre_prenom)

(prenom_ami) sera remplacé par le prénom de votre ami
(votre_prenom) sera remplacé par votre prénom
(lienarticle) sera remplacé par l'URL de l'article

Le curcuma un puissant antioxydant

le curcumaDepuis plus de 2 000 ans, le curcuma est ajouté aux plats afin de conserver la fraîcheur des aliments, leur saveur et leur valeur nutritive. Cette épice jaune dont les Indiens raffolent est réputée pour prolonger la vie grâce à ses propriétés antioxydantes. La curcumine, le pigment principal du safran des Indes, agit effectivement au cœur des membranes cellulaires, protégeant le corps tout entier des microbes et autres virus, mais aussi des attaques des polluants de l’industrie pétrochimique. Cette molécule stimule la fabrication d’immunoglobulines G, qui sont des anticorps spécifiques indispensables pour combattre les affections virales. En conséquence, le fonctionnement du système immunitaire est amélioré.

Prévenir et traiter les tumeurs grâce au curcuma

Des études réalisées aux États-Unis révèlent que la racine favorise la fabrication d’enzymes aidant l’organisme à se débarrasser des métastases. La curcumine limite la croissance de nombreux cancers et des vaisseaux sanguins irriguant ces tumeurs, notamment le cancer du côlon, du sein, du poumon, de l’œsophage, du foie et de la prostate. Le pigment jaune protège aussi des effets néfastes des ultraviolets et réduit le risque de contracter un mélanome. Des études cliniques ont démontré que les fumeurs ont tout intérêt à consommer 1 à 8 grammes de curcumine par jour pendant trois mois pour faire régresser les lésions précancéreuses.

Des propriétés anti-Alzheimer

Des chercheurs de l’Université de Californie ont constaté que le safran des Indes intervenait dans l’élimination des protéines amyloïdes. Cette découverte a toute son importance étant donné que ces protéines s’accumulent dans le corps pour former des plaques, provoquant la maladie d’Alzheimer.

Le curcuma

Ainsi, l’épice prévient efficacement les troubles cognitifs observés chez les patients atteints de cette affection neurodégénérative. Il a d’ailleurs été prouvé que consommer 1 à 4 grammes pendant six mois de cette précieuse poudre aux incroyables vertus de manière quotidienne permettrait de développer 4,4 fois moins de maladies d’Alzheimer du fait de son apport en vitamine E.

Réduire les problèmes cardiovasculaires

Une faible dose de curcumine a l’extraordinaire capacité d’abaisser le taux de cholestérol de 50 %. Ceci est dû à la stimulation de la sécrétion d’acides biliaires par les cellules du foie et dans l’intestin pendant la digestion. La bile solubilise le cholestérol et facilite alors l’absorption des graisses par l’intestin. Les graisses sont définitivement évacuées par les excréments sous forme de sels biliaires. Associé à de l’exercice physique régulier, le curcuma réduit la masse corporelle ainsi que la pression sanguine, ce qui évite réellement les problèmes cardiovasculaires.

Apaiser les troubles gastro-intestinaux

Le safran des Indes stimule la digestion et ralentit l’helicobacter pylori. Il s’agit d’une bactérie active responsable de la formation d’ulcères de l’estomac et du duodénum. Consommer 3 grammes de curcuma par jour durant trois mois permet de réduire les ulcères gastriques. Sur le long terme, la racine pourrait même offrir une régression complète. Par la même occasion, les crises de foie s’estompent. Les muqueuses gastriques sont ainsi protégées, l’estomac est soulagé.

Comment traiter les maladies inflammatoires chroniques avec le curcuma

Puissant antioxydant, la curcumine s’avère utile dans le traitement de divers troubles inflammatoires, dont les douleurs menstruelles ou rhumatismales comme l’arthrite rhumatoïde. La précieuse épice se montre aussi efficace qu’un anti-inflammatoire classique pour traiter l’arthrose, à condition d’en consommer 2 grammes par jour pendant six semaines.

Petit, mais costaud, le curcuma prévient et traite à lui seul toutes les pathologies de civilisation telles que le diabète, le cancer, les maladies cardiovasculaires, auto-immunes et neurodégénératives. Autant dire que cette poudre jaune capable d’agir simultanément sur tous ces niveaux dépasse largement les bénéfices de tous les médicaments réunis.

L’extrait qui permet d’augmenter la biodisponibilité du curcuma

Malgré ses qualités, la curcumine est assez mal absorbée et il faudrait en consommer d’importantes quantités pour en obtenir réellement les avantages. Il existe toutefois un extrait qui augmente drastiquement sa biodisponibilité et permet ainsi de se contenter de quantités nettement plus faibles. Les phytosomes sont des extraits végétaux complexés avec des phospholipides, qui ont la propriété de libérer les principes actifs de la substance de manière beaucoup plus complète et avec une bien plus grande biodisponibilité que ne le permettrait la substance végétale simple. Le complexe phytosomique associe le curcuma à la phophatidylcholine, un élément indispensable de la membrane des cellules. On obtient ainsi un « bio-curcuma » dont la biodisponibilité est 29 fois plus élevée que celle du simple extrait et qui, en plus,  pénètre les cellules par affinité.  Les bénéfices et les propriétés du curcuma sont ainsi démultipliés, en particulier :

  • son action protectrice générale et spécifique sur le système immunitaire s’en trouve nettement renforcée
  • Son action anti-inflammatoire sur la sphère gastro-intestinale et hépatique est considérablement accrue
  • Son action anti-inflammatoire sur le système ostéo-articulaire entraîne une très nette amélioration des paramètres biomécaniques.
Où trouver du curcuma de grande qualité

Où trouver du curcuma de qualité ?

Cette nouvelle forme pharmacologique d’un produit ancien et peu coûteux possède une efficacité préventive de premier ordre et une efficace clinique démontrée à des dosages significativement plus bas que ceux nécessaires avec de la curcumine non complexée.

Où se procurer cet extrait de curcuma ?

La difficulté sur le marché du complément alimentaire est de trouver des extraits de grandes qualités. Lorsque vous acheter un complément, s’il parait moins cher, vérifier toutefois les dosages qui souvent sont nettement inférieurs par gelules ce qui expliques des montants inférieurs.

Si vous souhaitez vous procurer un extrait de qualité, cliquez sur l’image ici, vous accéderez à un site dont la qualité des produits est réellement irréprochable

Fermer
Envoi en cours
A propos de vous
Votre ami

Bonjour (prenom_ami), (votre_prenom)

(prenom_ami) sera remplacé par le prénom de votre ami
(votre_prenom) sera remplacé par votre prénom
(lienarticle) sera remplacé par l'URL de l'article

30 réflexions au sujet de « Les vertus du curcuma »

  1. Laeti

    Très bon article!!
    J’utilise déjà très régulièrement le curcuma frais dans mes jus de légumes avec le gingembre frais, c’est un délice même s’il faut savoir le doser!! En effet j’avais déjà eu vent des propriétés incontournables de cette plante…
    Merci pour tout!

    Répondre
    1. Coulibaly nienekarimatien oumar

      Merci beaucoup pour ces conseils santé. Cependant le problème qui s’impose comment peut on avoir le produit pour une personne qui réside en Afrique précisément en CÔTE D’IVOIRE?

      Répondre
  2. Demers

    Bonjour Bruno.
    Je viens d’en acheter mais je ne sais pas si je peux en mettre dans beaucoup de plats?
    Merci de ces informations

    Répondre
  3. Zied

    Bonjour

    Je viens de tomber sur votre article. Je suis ingénieur à l’Inserm et lorsque j’ai travaillé sur le mélanome nous utilisions la curcumine comme contrôle positif. Je peux vous que cette molécule est effectivement très efficace pour tuer les cellules cancéreuse in-vitro.

    Répondre
  4. GUILLOT

    Bonjour,
    Depuis que je suis passée au régime végétatien, j’utilise beaucoup le curcuma qui figure dans presque toutes les recettes.
    Je ne connaissais pas toutes ses propriétés. Merci Bruno.
    Solange

    Répondre
  5. Hafida

    Bonjour Bruno et l’équipe
    chez nous au Maroc le le safran des Indes est toujours présent dans nos plat quotidiennes.
    merci pour les infos.

    Répondre
  6. Mélanie

    Merci Bruno ainsi que toute l’équipe de ressources et actualisation.
    Votre article est très intéressant et mérite d’être partagé.
    Le curcuma et le gingembre sont tous les deux des cousins « salutaires ».
    Consommés ensemble ces rhizomes décuplent leurs bienfaits.
    Et en ajoutant du poivre, on amplifie les vertus du curcuma.

    Merci beaucoup pour ce rappel.

    Répondre
  7. BRUNIE

    Bonjour Bruno,

    On ne peut donner que son approbation à ce commentaire et combien est plus efficace
    notre mère Nature avec des choses simples et peu couteuses on peut soigner et sauver
    des vies; J’ajouterai simplement que une consommation quotdienne d’une cuillérée à
    café de cette épice magique accompagnée d’une pincée de poivre multiplie des centaines
    de fois son impact :mélanger lle tout dans vos salades,soupes, riz etc…

    Répondre
  8. Junior

    Merci Bruno pour cet article.J’ai toujours été interesser par vos articles mais mon problème est que j’ai des difficultés de m’en procurer.Je suis à l’interieur de la RDC où tout est difficiles.Mais ça me fait toujours plaisir de vous lire.Merci!

    Répondre
  9. Poffé Chantal

    chère Bruno je te remercie pour cet articles s’est vrai que le curcuma est très bon pour la santé je l’utilises régulièrement depuis déjà depuis quelque temps bises chantal

    Répondre
  10. GAETAN

    Merci Bruno,
    Pour ce conseil ultra pratique et je peux vous dire ici a ILE MAURICE ces en abondance mais nous ne savons pas le bien fait et je vous promets que j »entrain de utiliser immediatement et moment present .

    Répondre
  11. Moussa condé

    Bruno merci beaucoup et j’ai rien d’autre à ajouter si ce n’est pas vous dire seulement que tous vos articles me sont intéressant et très important à les connaitre.Moussa condé REP DE GUINÉE/ CKRY

    Répondre
  12. Odette

    Merci pour cet article, je consomme tous les jours du curcuma depuis pas mal de temps :;j’en met un peu dans tous mes plats, en revanche je l’achète en supermarchés et je ne sais pas s’il est de bonne qualité.

    Répondre
  13. Kathy

    Merci Bruno pour cet article très complet et intéressant sur le curcuma.
    Je témoigne ici pour dire qu’il est très efficace sur l’arthrose et les douleurs inflammatoires , je l’utilise en gélules car plus faciles à ingérer et plus facilement dosable qu’en poudre, mais cela ne m’empêche pas bien sûr d’en mettre dans des plats cuisinés tel que le riz , c’est délicieux !
    Je n’utilise pas la marque Supersmart qui est certainement très bien, mais la marque Sofibio qui est un laboratoire très sérieux aussi ! Cela s’appelle CURCUMA + (c’est associé avec de l’extrait sec de poivre noir, du stéarate de magnésium et de la silice, l’extrait sec de curcumine est titré à 95 %).
    Pour les personnes intéressées, j’y associe OSTEO TABS qui est à base de poudre de nacre et de reine des prés (voir la composition exacte sur le site du laboratoire SOFIBIO)
    Je tiens à préciser que je ne gagne rien avec ce message de la part de ce laboratoire, c’est tout simplement pour partager mon expérience pour ceux qui sont intéressés et dire que ces compléments alimentaires sont efficaces pour moi. Ils peuvent donc l’être pour d’autres…
    Bien sûr , il faut toujours prendre l’avis de son médecin traitant, car chaque cas est unique.

    Répondre
  14. Christelle

    Merci Bruno de nous faire partager cet article et bien d’autres. Merci aux personnes qui apportent l et partagent leurs expériences.
    Je connaissais le curcuma mais pas toutes ses propriétés .
    Merci Bruno

    Répondre
  15. simon nyobe nyobe

    Merci Bruno, je fais déjà dans la transformation d’autres produits alimentaires tels le soja, la farine de blé, le combucha, et bien d’autres. Le curcuma, je le connais pas bien. Il faut que je le tienne dans la main, je commencerai par tes formules à toi, puis nous partagerons d’autres découvertes.
    A bientôt.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *