Téléphone commande Lundi au Vendredi 9-11h,14h-18h

Connaissez-vous bien les méthodes de la relaxation ?

Tout ce qu’on ne vous a peut-être pas dit
sur les méthodes de relaxation

Vous trouverez sur cette page

Ce que vous devez absolument savoir sur les méthodes de relaxation

les méthodes de relaxation

Qu’est-ce qu’est exactement la relaxation ?

C’est un domaine où il règne beaucoup de confusion et il me semblait utile ici d’aborder le sujet afin d’y voir un peu plus clair.

Ce qu’il faut savoir d’abord c’est que la relaxation est un état naturel que nous vivons régulièrement sans même que nous en soyons toujours conscient. Il existe d’ailleurs une phase de notre sommeil où même le tonus musculaire de repos est quasi nul (voir plus loin la définition de ce mot).

Toutefois le stress de la vie quotidienne, les préoccupations, notre histoire personnelle et tous les facteurs mentaux indésirables que cela peut générer représentent autant d’obstacle à cet état de relaxation dont a pourtant besoin notre organisme pour restaurer son équilibre.

Nous allons voir dans cet article combien il peut être nécessaire, voir indispensable de recourir à des méthodes de relaxation pour retrouver cet état naturel.

Ce qu’il faut savoir sur la relaxation

Si la relaxation est en effet un état naturel, elle peut se produire de différente façon. En effet nous pouvons soit la provoquer, ce qui n’est pas toujours sans conséquence, soit l’amener de manière naturelle. Nous allons voir comment ci-dessous.

Lorsque nous faisons du sport, après notre séance nous allons connaître un état de relaxation musculaire qui sera identifié par un sentiment de bien-être général. En effet, il faut comprendre que même lorsque nous sommes simplement allongés sur notre lit (par exemple), il demeure au niveau de notre corps une certaine tension que l’on appelle « tension résiduelle » ou « tonus musculaire de repos ».

Après avoir contracté un muscle, ce dernier ne va pas revenir à sa position initiale, mais connaître une relaxation plus importante, car cette contraction entraîne en même temps un abaissement de ce tonus musculaire de repos.

C’est d’ailleurs sur cette découverte que le professeur Edmund Jacobson a mis au point sa fameuse méthode de relaxation différentielle qui consiste à contracter et relâcher plusieurs fois ses muscles jusqu’à connaître une complète détente.

Avant d’aller plus loin sur les méthodes de relaxation, il est peut-être bon de parler des effets de la relaxation.

Les effets de la relaxation

En fait la relaxation est indispensable à notre équilibre autant physique que mental. Si l’exercice physique est important, le repos l’est tout autant. Pour que nous nous sentions en forme et conservions une bonne santé, il est indispensable que le corps, comme l’esprit puisse trouver un profond moment de détente, sinon les déséquilibres et donc la maladie s’installent.

Entendons bien que nous parlons de relaxation profonde et non ces moments de repos que nous nous accordons autour d’une bière à parler de tout et de rien.

Ce qui se produit réellement lorsque nous sommes en état de relaxation profonde

la confiance en soi

La relaxation entraîne un abaissement du tonus musculaire qui entraîne à son tour une légère vasodilatation périphérique ce qui pour a pour effet de favoriser la circulation sanguine, de fait les échanges se font beaucoup mieux entre les différents organes.

Les tissus sont ainsi mieux irrigués et donc mieux nourrit

Les déchets sont plus rapidement éliminés et le pH sanguin augmente puisque l’acide lactique est également éliminé du corps. Ce qui explique pour quoi un sportif qui pratique la relaxation profonde après un entraînement aura beaucoup moins de crampes musculaires.

Pendant l’exercice de relaxation, les ondes cérébrales se ralentissent, ce qui se traduit par un sentiment d’apaisement comme au moment où nous nous apprêtons à dormir. La science a largement démontré les effets particulièrement bénéfiques sur notre équilibre psychique ces ondes dites alpha.

Autrement dit, faire une séance de relaxation quotidiennement s’avère très profitable aussi bien pour notre corps que pour notre esprit.

En effet, ce que l’on appelle la relaxation mentale permet à notre esprit d’acquérir un certain recul par rapport aux évènements passés et de les apprécier à leur juste valeur sans la charge émotionnelle dans laquelle nous avons pu être pris. Nous pouvons ainsi faire plus facilement la synthèse de ces évènements et des informations que nous recevons en permanence. Par ailleurs les ondes alpha produites pendant la relaxation libèrent la créativité.

Ce que peu d’auteurs disent à propos des méthodes de relaxation

La relaxation peut être provoquée, comme nous l’avons vu plus haut avec la contraction musculaire, ou être une conséquence de la pratique comme dans la méditation (nous en parlerons plus loin).

Elle peut être en effet provoquée de très nombreuses façons, mais dans ce cas ce n’est pas toujours sans conséquence, car nous devons avoir à l’esprit que la relaxation aura inévitablement un effet libérateur. Ne dit-on pas qu’on « relaxe » un prisonnier pour signifier qu’on le libère ?

Selon la manière dont nous provoquons la relaxation, nous risquons de nous retrouver dans la même situation que si nous ouvrons les vannes d’une retenue d’eau sur un terrain non préparé à recevoir cette vague de liquide.

Certaines pratiques par leur effet puissamment relaxant peuvent en effet entraîner une libération de contenus refoulés. Nos structures psychiques doivent donc être en mesure d’accepter ce que nous allons libérer.

C’est pourquoi l’état de relaxation doit être amené de manière progressive et naturelle et non de manière provoquée.

Il existe de très nombreux moyens de provoquer un état de relaxation :

  • Par l’alcool, avec les conséquences que nous connaissons sur la santé
  • Les myorelaxants, là aussi il faudra compter avec les nombreux effets indésirables
  • Les tranquillisants avec l’inconvénient d’entraîner souvent une dystonie neurovégétative et une dépendance.
  • Par la contraction musculaire répétée ce qui n’est pas adapté en toute circonstance et peut s’avérer contraignant.
  • Par les modifications du souffle utilisé dans certaines techniques de thérapie, cette méthode doit être réalisée sous étroite surveillance, une suroxygénation du cerveau peut entraîner toute sorte de troubles chez un grand nombre de personnes.
  • Les techniques de rétention du souffle, elles sont contre indiquées en cas d’hypertension
  • Par les sons isochrones comme la méditation 3G - l’inconvénient de ces méthodes inductives est qu’elle « force » le cerveau à produire des ondes alpha ce qui n’est pas sans danger pour la santé.(voir article sur la méditation 3G)

Dans tous les cas cités ici, et il en existe beaucoup d’autres, aucun ne permet de maîtriser l’état de relaxation, nous restons dépendant de substances, de techniques ou d’un tiers pour parvenir à nous relaxer et dans de très nombreux cas il existe de nombreux effets indésirables.

La différence entre la relaxation et la méditation

cméditation et relaxation

Si elles peuvent avoir des points similaires, elles ont une différence notable. Une méthode de relaxation a pour but, comme sont nom l'indique que vous amener à un certain état de relaxation, qu'il soit provoqué ou amené naturellement, induit par une méthode guidée ou révélé par une pratique autonome comme dans un cours.

La méditation n'a pas pour objectif proprement de nous relaxer mais d'éveiller notre attention, donc lorsqu'on vous propose des "méditation guidée" ça n'a pas vraiment de sens, il s'agit plutôt de relaxation guidée. Ici la relaxation est une conséquence de la méditation et non le but

Les méthodes de relaxation naturelle

Lorsque la relaxation est amenée de manière naturelle, il n’y a jamais aucun effet indésirable puisqu’en effet nous restons maîtres du processus du début à la fin.

Lorsqu’une méthode de relaxation a pour objectif de nous apprendre à maîtriser nous-mêmes la technique, non seulement nous restons maîtres du début à la fin, mais en plus nous devenons complètement autonomes, nous ne dépendons d’aucune substance, d’aucune technologie ni d’une personne extérieure comme dans les « relaxations guidées ».

Avec cette méthode de relaxation, rien que nous ne soyons capables d’accepter ou de supporter ne se manifestera à la conscience. Ce qui s’élèvera alors s’élèvera en proportion de notre degré de maîtrise de nous-mêmes.

Tous les grands maîtres de méditation sont unanimes, la pratique est un processus de « familiarisation », et l’état de relaxation ne peut-être provoqué puisque durant tout le processus nous faisons « connaissance » avec nos différentes instances physiques et psychiques.

Provoquer l’état de relaxation équivaudrait à nous emmener au sommet d’une montagne par un moyen mécanique, certes nous pourrions profiter de la vue, mais nous serions incapables de monter par nous-mêmes.

Le but fondamental des méthodes de relaxation ou de méditation est de nous conduire vers une plus grande autonomie et liberté pour que nous soyons capables de gérer notre vie nous-mêmes sans dépendre de qui que ce soit.

En gestalt-thérapie on dit que « seule la personne sait ce qui est bon pour elle » à condition de lui en donner les moyens. Avec la pratique de relaxation autonome nous nous assignons le même objectif, rendre la personne capable de conduire sa vie et de voir par elle-même ce qui est réellement profitable pour elle, bref d’être à l’écoute de ses besoins, mais aussi de ses sentiments, émotions et intuition, et de libérer son intelligence profonde inhérente à sa nature qu’on appelle aussi « la sagesse innée ».

En conclusion : la relaxation ne doit pas être un but dans la pratique, mais une conséquence. L’état de relaxation se produira naturellement dès lors que nous avons adopté et pratiqué. Comment se pratiquent ces méthodes de relaxation ? Voir « séance et cours de relaxation ».

 

autres articles sur Comment avoir confiance en soi"

Par Bruno Lallement,

Formateur, écrivain, humaniste et humanitaire

Enseigne des méthodes d'accomplissement personnel depuis 1987.

Si vous voulez en savoir plus sur Bruno Lallement, cliquez-ICI

Le partenaire de votre bien-être et de votre accomplissement

Bruno Lallement

33 rue du Rosskopf - 67710 Engenthal
Téléphone : 0388 332 846

copyright © tous droits réservés 2016 Bruno Lallement

Fermer
Envoi en cours
A propos de vous
Votre ami

Bonjour (prenom_ami), (votre_prenom)

(prenom_ami) sera remplacé par le prénom de votre ami
(votre_prenom) sera remplacé par votre prénom
(lienarticle) sera remplacé par l'URL de l'article